Montpellier, l'hiver au chaud

  • A
  • A
Montpellier, l'hiver au chaud
Partagez sur :

Quasiment le même tarif qu'à l'aller ! Vainqueur aisé de Savehoff (33-21) début octobre, Montpellier a remis ça ce lundi à l'occasion de la 7e journée de la Ligue des champions, avec un large succès (34-21) en Suède qui permet aux Héraultais de conserver la deuxième place du groupe B avant une trêve hivernale de deux mois. Les champions de France iront à Hambourg le 20 février.

Quasiment le même tarif qu'à l'aller ! Vainqueur aisé de Savehoff (33-21) début octobre, Montpellier a remis ça ce lundi à l'occasion de la 7e journée de la Ligue des champions, avec un large succès (34-21) en Suède qui permet aux Héraultais de conserver la deuxième place du groupe B avant une trêve hivernale de deux mois. Les champions de France iront à Hambourg le 20 février. Avant plus de deux mois de trêve européenne, du fait notamment de la tenue du Mondial suédois en janvier prochain, Montpellier a fait ce qu'il fallait lundi soir, en Suède justement, pour passer les fêtes au chaud. Face à une équipe de Savehoff qui ne joue pas dans la même catégorie, les champions de France ont passé une soirée tranquille en dominant de bout en bout un hôte dépassé (21-34). Sans Michaël Guigou, opéré du genou il y a peu, et avec un Nikola Karabatic utilisé avec parcimonie suite à sa petite alerte de la semaine passée, au genou également, les Héraultais ont mené tranquillement leur barque. Patrice Canayer, après son petit coup de gueule suite au succès étriqué à Nantes, a retrouvé le sourire en voyant le plein investissement de ses troupes. Il a aussi pu faire tourner son effectif, ce qui n'est pas un luxe avant le derby face à Nîmes samedi prochain dans une Arena qui devrait faire le plein (9 000 places). La première place reste d'actualité Dans le sillage de Mladen Bojinovic et William Accambray (6 buts chacun), et avec un Richard Stochl très présent dans sa cage (14 arrêts), le MAHB s'est offert une quatrième victoire consécutive en Ligue des Champions, la troisième en quinze jours gérée avec une aisance déconcertante. Toujours deuxièmes du groupe B, les Montpelliérains se sont rapprochés à deux longueurs de Veszprem, battu à Hambourg ce week-end. La première place est donc toujours d'actualité d'autant que Montpellier recevra les Hongrois lors de l'ultime journée le 6 mars. Mais pour que la pole soit en jeu ce jour-là, Montpellier devra sans douté éviter la défaite à Hambourg, lui aussi candidat à la première place. En Allemagne, où reprendra la compétition pour les Languedociens le 20 février, les partenaires d'Issam Tej auront une revanche à prendre. Le match aller, lors de leur premier rendez-vous européen de la saison, pour l'inauguration de l'Arena, demeure leur seule partition manquée de cette campagne.