Montpellier hors de danger ?

  • A
  • A
Montpellier hors de danger ?
Partagez sur :

Premier de son groupe, devant Veszprem et Hambourg, Montpellier s'est offert un huitième de finale de Ligue des champions largement à sa portée. Reste à bien aborder cette double confrontation avec les Suisses de Schaffhausen dont le premier acte est programmé ce jeudi soir de l'autre côté des Alpes. Presque au complet, les champions de France pourraient déjà prendre une option avant le match retour à l'Arena.

Premier de son groupe, devant Veszprem et Hambourg, Montpellier s'est offert un huitième de finale de Ligue des champions largement à sa portée. Reste à bien aborder cette double confrontation avec les Suisses de Schaffhausen dont le premier acte est programmé ce jeudi soir de l'autre côté des Alpes. Presque au complet, les champions de France pourraient déjà prendre une option avant le match retour à l'Arena. C'est le moment de s'affirmer un peu plus encore sur la scène européenne. Premier de son groupe à l'issue de la première phase, au même titre que Kiel, Ciudad Real et Tchekhov, tous trois invités du Final Four 2010 qu'il avait manqué d'un rien, Montpellier attaque jeudi soir la phase à éliminations directes de la Ligue des champions. Son statut de premier du groupe A chèrement défendu face à de grosses armadas telles que Veszprem et Hambourg lui a offert un adversaire, Schaffhausen, d'un tout autre niveau que les meilleures équipes européennes. Finalistes de la dernière Coupe de l'EHF, les Suisses ont fait un parcours honorable dans une poule qu'ils ont achevée avec quatre victoires en dix matches, dont une belle sur Tchekhov (32-29) à domicile. "Il y a du bon et du moins bon, confiait Michaël Guigou sur son site officiel après le tirage au sort. Ce n'est pas une équipe qui a fait de gros écarts ni pris des raclées. Leur seule lourde défaite a été concédée à Valladolid, de 9 buts, mais sinon ils ont battu Tchekhov chez eux et perdu de seulement trois buts là-bas." L'ailier gauche de Montpellier, de retour à la compétition le week-end dernier à Dijon après avoir soigné son arrachement osseux au pouce, traduit néanmoins bien la pensée de tous: "C'est largement à notre portée." Et comment ! Candidats encore cette saison au Final Four de Cologne et plus si affinités, les champions de France, emmenés par leurs champions du monde Karabatic, Guigou, Accambray (normalement remis de sa déchirure intercostale) et Honrubia, évoluent dans une autre dimension que les Helvètes pour qui l'aventure européenne a déjà été couronnée de succès après cette qualification pour les phases finales. "Un huitième de finale n'est jamais facile, surtout quand on est favori", commente le même Guigou. Mieux vaut être néanmoins dans la peau des Montpelliérains, à qui il ne devrait manquer jeudi soir que Wissem Hmam, que dans celle des joueurs de Schaffhausen avant l'acte 1 en Suisse.