Montpellier garde le rythme

  • A
  • A
Montpellier garde le rythme
Partagez sur :

Tombeur de Kiel ce week-end en Ligue des champions, Montpellier a imposé sa loi à Dunkerque (33-23), jeudi soir, lors de la 5e journée de Division 1. Portés par les sept buts de Dragan Gajic, les Héraultais ont accéléré en seconde période. Ils rejoignent donc Chambéry, également toujours invaincu, en tête du classement.

Tombeur de Kiel ce week-end en Ligue des champions, Montpellier a imposé sa loi à Dunkerque (33-23), jeudi soir, lors de la 5e journée de Division 1. Portés par les sept buts de Dragan Gajic, les Héraultais ont accéléré en seconde période. Ils rejoignent donc Chambéry, également toujours invaincu, en tête du classement. Il n'y a pas eu de miracle. Si Dunkerque, auteur d'un début de saison très poussif avec trois défaites en quatre matches, a cru pendant une demi-heure pouvoir se relancer face à l'ogre qu'est Montpelier, il a vite déchanté après le repos. Car à l'arrivée, entre une équipe nordiste en plein doute et un MAHB ambitieux en championnat comme sur la scène européenne, il n'y a pas eu photo (33-23), jeudi soir lors de la 5e journée de Division 1. "Quand on voit le score final, ce n'est pas évident à digérer, a réagi sur Canal+ Sport Jaleleddine Touati. Mais en deuxième mi-temps, on a manqué de rotation par rapport à eux." Surtout que les champions de France, déjà bien armés à tous les postes, ont enregistré face à l'USDK le retour de Samuel Honrubia après deux mois d'absence suite à une déchirure abdominale subie lors de la préparation estivale. Un come-back loin d'être anodin puisque l'international français a inscrit six buts, terminant deuxième meilleur marqueur de son équipe derrière Dragan Gajic (7 buts). Mais il ne faut pas s'y tromper, les joueurs de Patrice Canayer n'ont pas autant survolé la rencontre que le score l'indique. Il leur a fallu plus d'une période pour prendre définitivement la mesure des Dunkerquois, encore au contact à la pause (14-16, 30e). Une surprise, sauf pour les Héraultais. "On savait que cette équipe de Dunkerque allait résister", a commenté Samuel Honrubia. Karabatic: "Personne n'a dit que ça allait être facile" N'empêche qu'après leur exploit à Kiel, ce week-end en Ligue des champions, leur mise en route a pu paraître tardive, les Montpelliérains n'ayant fait le break qu'à la 43e minute en infligeant à 4-0 qui leur a permis de mener 27-20. "Mais personne n'a dit que ça allait être facile, a expliqué Nikola Karabatic. Les équipes n'ont rien à perdre face à nous, on est le champion en titre et tout le monde veut nous battre. Ce qui est bien, c'est qu'on continue sur le même tempo. En deuxième mi-temps, on a bien défendu et on a mieux remonté les balles." Le MAHB a en effet "tué" son adversaire en se montrant diaboliquement efficace en contre-attaque, et devant le but en général (plus de 70% de réussite contre moins de 50% pour Dunkerque). A l'usure, donc, le MAHB a fait honneur à son rang et rejoint Chambéry, lui aussi toujours invaincu, en tête du championnat. Avec d'autres ambitions. "On sait pourquoi on travaille, pour très prochainement gagner la Ligue des champions et rivaliser avec les meilleures équipes d'Europe, a déclaré Nikola Karabatic. Gagner à Kiel, on ne s'y attendait pas forcément mais ça fait un petit moment qu'on est dans le vrai. On progresse, on est de plus en plus forts et ça fait plaisir." Ça fait peur, aussi.