Montpellier euphorique

  • A
  • A
Montpellier euphorique
Partagez sur :

Huit jours après s'être baladé au Danemark, Montpellier a une nouvelle fois largement pris la mesure de Kolding (40-25), dimanche, à l'occasion du début des matches retour de la Ligue des Champions. Les Héraultais, irrésistibles depuis le retour de leurs blessés, se replacent à la deuxième place du groupe B, à quatre longueurs de Vezsprem, toujours invaincu.

Huit jours après s'être baladé au Danemark, Montpellier a une nouvelle fois largement pris la mesure de Kolding (40-25), dimanche, à l'occasion du début des matches retour de la Ligue des Champions. Les Héraultais, irrésistibles depuis le retour de leurs blessés, se replacent à la deuxième place du groupe B, à quatre longueurs de Vezsprem, toujours invaincu. Kolding, qui avait battu Hambourg et longtemps résisté à Veszprem en Hongrie, n'a pas goûté au double affrontement en huit jours face à Montpellier. Puni de huit buts à domicile le week-end dernier, les Danois, huitièmes-de-finaliste de la Ligue des Champions la saison dernière et éliminés par... Montpellier, ont sombré dimanche dans l'Arena, contre des champions de France euphoriques. Plus forts encore qu'à l'aller, les Héraultais ont régalé leur public en passant pas moins de 40 buts au champion du Danemark (40-25). Les voilà, à l'issue de la 6e journée de la reine des coupes d'Europe, à une place plus conforme à leur potentiel, la deuxième, derrière Veszprem mais devant Hambourg étonnamment tenu en échec ce jour à Presov (26-26). Dans une Arena presque pleine, les Montpelliérains ont donné une véritable leçon de handball aux partenaires de Lars Christiansen. L'ailier danois, l'un des plus prolifiques au monde, a très vite déchanté en se cassant dès l'entame de match les dents sur la défense héraultaise. Nikola Karabatic, sur le banc au coup d'envoi, l'expliquera plus tard, c'est en étant costaud derrière qu'ils sont parvenus à très vite écoeurer les Scandinaves. "Ce qu'on a fait est très, très bien, confiait le meilleur joueur du monde devant les caméras de Sport+. On vient d'enchaîner deux matches d'un niveau que l'on n'avait pas atteint depuis longtemps. On a encore eu une très bonne assise défensive, ce qui nous a permis de dérouler en attaque." Guigou fait le spectacle Comme il y a huit jours, les joueurs de Patrice Canayer ont pris le match par le bon bout en mettant d'entrée la tête sous l'eau à leurs adversaires. Les missiles de William Accambray et Vid Kavticnik permettaient aux locaux de se détacher rapidement (9-3). Et jamais, les Danois allaient esquisser la moindre réaction. Avec déjà neuf longueurs d'avance à la mi-temps (19-10), les Montpelliérains pouvaient commencer à gérer leur avance mais, en pleine confiance, préféraient régaler leur public. Issam Tej et Michaël Guigou, lequel sera opéré du genou mardi et indisponible pour environ six semaines, offraient un magnifique kung-fu avant que l'ailier des Bleus ne réussisse une magnifique roucoulette. Et pour couronner le tout, David Juricek, l'homme de l'ombre, parachevait le succès en inscrivant un quarantième but symbolique de la domination sans partage du MAHB. Avec cette quatrième victoire, Montpellier est donc remonté à la deuxième place d'un groupe B et a déjà quasiment assuré sa qualification pour la phase finale. Une formalité pour cet aspirant au Final Four de Cologne qui vise l'une des deux premières places de la poule afin de se donner le maximum de chances d'éviter un gros poisson en huitièmes de finale. Et un succès à Savehof, en Suède, le lundi 6 décembre avant une coupure de deux mois, lui permettrait de se rapprocher de son objectif.