Montpellier chute à Chambéry

  • A
  • A
Montpellier chute à Chambéry
@ Le Dauphiné Libéré
Partagez sur :

HANDBALL - Chambéry retarde le titre de Montpellier en s'imposant chez lui (31-24).

HANDBALL - Chambéry retarde le titre de Montpellier en s'imposant chez lui (31-24)."On a à coeur d'essayer de gagner le championnat sans peut-être perdre un seul match". La volonté de Nikola Karabatic et des Montpelliérains restera finalement comme un voeu pieux. Alors qu'ils ont dominé toute la saison sans partage, les Montpelliérains ont finalement perdu une rencontre, samedi, lors de la 22e journée, dans la salle de son meilleur ennemi, Chambéry (31-24). Ce revers, le troisième de la saison toutes compétitions confondues, repousse donc le douzième sacre des Héraultais, qui devront patienter jusqu'à la prochaine journée, et la réception de Tremblay-en-France.Si cette défaite est logique, l'absence conjuguée de Karabatic, Accambray et Kavticnik, blessés, ainsi que l'exclusion rapide de Hmam, touché à l'épaule, a lourdement pesé dans la balance. Patrice Canayer a en effet dû sortir la caisse à outil pour composer sa base arrière. Si Bojinovic a joué la majeure partie du temps, ses compagnons de jeu se sont eux succédés sans grand succès. On a ainsi pu voir Hammed, pas encore dans le rythme, Grébille, un peu tendre ou Di Panda, qui avait mis ses chaussure à l'envers. Le coach montpelliérain a même tenté de jouer à deux pivots avec Tej et Juricek, alors que Guigou est loin de sa grande forme, handicapé par sa cheville.Toutefois, réduire la victoire de Chambéry aux seules absences héraultaises serait erroné. Ainsi, dans le but savoyard, on a vu un Robin impérial, qui a dégoûté un à un les attaquants adverses, lui qui pourrait d'ailleurs rejoindre l'Hérault dès la saison prochaine, si les deux clubs s'entendent sur un échange avec le Bosniaque Grahovac. Et en attaque, Busselier, Barachet ont enfoncé le clou, possédés par la volonté de prouver qu'il n'existe pas qu'un seul club en France, et qu'une bande d'irréductibles savoyards tentera toujours de mettre son grain de sable dans la domination montpelliéraine. Une performance qui laisse en revanche quelques promesses pour la saison prochaine, et, peut-être, un championnat un poil plus disputé.