Montpellier-Bordeaux, un premier choc

  • A
  • A
Montpellier-Bordeaux, un premier choc
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Montpellier reçoit Bordeaux à la Mosson, en clôture de la 1ère journée.

LIGUE 1 - Montpellier reçoit Bordeaux à la Mosson, en clôture de la 1ère journée. Ce jeudi devait être une fête pour Montpellier, il s'est transformé en cauchemar. En plus de couper court au retour des Héraultais sur la scène européenne, ce troisième tour de qualification retour face aux Hongrois de Györ a rajouté dans les jambes une prolongation et une séance de tirs au but superflues. Pas franchement l'idéal à trois jours du début de la Ligue 1, surtout avec Bordeaux au menu. Un match qui, la saison dernière, avait opposé les deux premiers du classement à la fin des matches aller. Hormis quelques injonctions contre la "tricherie" des Hongrois, René Girard ne cherchait pas à se plaindre à l'issue du match de Ligue Europa : "On va récupérer, se refaire une santé, tout faire pour être prêts pour Bordeaux. On n'est pas là pour se lamenter, on est là pour récupérer et faire un match dimanche contre une grosse équipe", affirmait ainsi l'entraîneur héraultais sur Europe 1. Bordeaux doit commencer fort Plutôt une bonne idée, puisque le MHSC nouveau doit encore trouver ses marques et n'a pas de temps à perdre face à un gros calibre tel que les Girondins. Avec Montano et Costa en moins (partis à Rennes et Valence), remplacés par Giroud (Tours) et Estrada (Universidad de Chile), deux des meilleurs joueurs héraultais de la saison passée sont à remplacer. En attendant peut-être un troisième, puisque les rumeurs continuent d'envoyer Spahic du côté d'Arsenal. Le contexte paraît moins tourmenté à Bordeaux, peut-être grâce aux leçons tirées d'une fin de saison catastrophique sur et en dehors du terrain, marquée notamment par une mauvaise communication autour du départ de Laurent Blanc. Les rumeurs de transfert de Diarra et Gourcuff se sont nettement calmées désormais, le premier nommé ayant affirmé la semaine passée dans Sud-Ouest se sentir "Girondin à 100%". Autour de Jean Tigana, le calme semble revenu et les Bordelais, même avec Chamakh en moins, disposent encore d'une base très solide. Nantis de cinq victoires et un nul lors de leurs six matches de préparation et le gain du Tournoi de Paris le week-end dernier, les champions 2009 espèrent poursuivre sur leur lancée. Avec un jeu certes moins léché qu'à leurs belles heures, mais aussi moins dépendant de Chamakh. Contrairement à son hôte de dimanche, Bordeaux a hérité d'un début de calendrier difficile et se doit de prendre des points vite, si possible dès son déplacement à la Mosson, où les leaders bordelais l'avaient emporté l'an dernier à la fin des matches aller chez leur dauphin d'alors (0-1). Après Montpellier, les Girondins recevront Toulouse, Marseille, Lyon et se déplaceront à Paris et Nice lors des cinq journées suivantes. Vaste programme.