Montpellier au rendez-vous

  • A
  • A
Montpellier au rendez-vous
Partagez sur :

Vainqueur de sept des dix premières éditions, Montpellier défendra bien son titre dimanche, lors de la finale de la Coupe de la Ligue. Samedi, en demi-finales, le MAHB est venu à bout de Chambéry (29-26), et affrontera Saint-Raphaël. Les Varois se sont eux imposés contre Nantes (32-29), hôte de ce Final Four.

Vainqueur de sept des dix premières éditions, Montpellier défendra bien son titre dimanche, lors de la finale de la Coupe de la Ligue. Samedi, en demi-finales, le MAHB est venu à bout de Chambéry (29-26), et affrontera Saint-Raphaël. Les Varois se sont eux imposés contre Nantes (32-29), hôte de ce Final Four. Montpellier-Chambéry : 29-26 Cela aurait fait désordre. Battu à deux reprises en Ligue des champions, par Szeged et Kiel, Montpellier traverse une passe difficile et avait besoin de reprendre de la confiance. Quoi de mieux, pour cela, que de dominer son meilleur ennemi chambérien ? Tout est mal parti, pourtant, pour le MAHB. Detrez marque rapidement trois buts, et Chambéry vire en tête (2-6). Grâce à Barachet, les Savoyards creusent un petit écart (6-11), qui oblige Patrice Canayer à convoquer un temps-mort. Dès la reprise, Montpellier se montre plus agressif en défense et obtient des ballons de contre sur lesquels Kavticnik (9 buts) se régale (11-13). Et à cause d'une fin de première période ratée, Chambéry se retrouve sous la menace à la pause (15-16). Rapidement au retour des vestiaires, Montpellier passe devant grâce à un joli exploit de Karabatic (17-16). Chambéry, battu par Tremblay en D1 et trois fois de suite en Ligue des champions, n'est pas non plus au mieux, et cela se sent. Basic, meilleur marqueur du match avec 10 buts, fait illusion, mais les Savoyards, "par manque d'expérience" selon Karabatic, se voient trop souvent siffler deux minutes. Face à quatre défenseurs, les gros bras de Montpellier (Karabatic, Kavticnik, Accambray) se régalent et creusent un écart quasi définitif (26-22). Pour la huitième fois en onze ans, le club héraultais pourrait inscrire son nom au palmarès de la Coupe la Ligue. Saint-Raphaël - Nantes : 32-29 Douche froide pour le HBC Nantes. Hôtes du Final Four de la Coupe de la Ligue, les hommes de Thierry Anti voulaient profiter d'un tirage au sort favorable pour s'offrir une finale de prestige devant leur public de Beaulieu. Raté. Face à une équipe de Saint-Raphaël qu'il avait pourtant dominée fin novembre en championnat (33-26), le ''H'' a déçu. Menés à la pause (14-11), les locaux ont lâché du lest en début de seconde période (24-17), et le sursaut né du réveil de Frédéric Dole n'y a rien a changé. "Ils ont pu jouer à leur tempo, a regretté Rock Feliho sur Sport+. C'était à nous d'enflammer le match, on avait une finale à aller chercher. C'est une grosse déception." Comme en 2010, Saint-Raphaël sera en finale.