Montpellier au courage

  • A
  • A
Montpellier au courage
Partagez sur :

Battu à Lens ce weekend en ligue 1 (0-2), Montpellier a bien réagi mercredi au Stade de la Mosson en Coupe de la Ligue en s'imposant face à Lille (2-1). Les hommes de René Girard ont obtenu leur billet pour le dernier carré grâce à un doublé du Turc Hasan Kabze (28e et 52e), malgré la réduction du score d'Eden Hazard (68e) pour le Losc, qui a poussé en fin de rencontre.

Battu à Lens ce weekend en ligue 1 (0-2), Montpellier a bien réagi mercredi au Stade de la Mosson en Coupe de la Ligue en s'imposant face à Lille (2-1). Les hommes de René Girard ont obtenu leur billet pour le dernier carré grâce à un doublé du Turc Hasan Kabze (28e et 52e), malgré la réduction du score d'Eden Hazard (68e) pour le Losc, qui a poussé en fin de rencontre. Les matches se suivent mais ne se ressemblent pas pour Montpellier et Lille. Dominés sur la pelouse du Racing Club de Lens, dix-neuvième au classement (0-2), dimanche lors de la 12e journée de Ligue 1, les Héraultais se sont offert un succès de prestige mercredi à la Mosson face au Losc (2-1), qui restait de son côté sur un succès face au leader brestois (3-1). Tombeurs d'Ajaccio lors du tour précédent (2-0), les hommes de René Girard démarrent forts la rencontre. Si Laurent Pionnier doit se détendre pour détourner une frappe de 25 m de Pierre-Alain Frau (4e), ce sont bien les locaux qui se montrent les plus dangereux avec un tir enroulé à côté de Geoffrey Dernis (14e), puis l'ouverture du score d'Hasan Kabze. Cyril Jeunechamp lance sur le côté gauche Dernis, qui élimine Rami et centre parfaitement pour la tête du Turc, seulement déviée par Mickaël Landreau (1-0, 28e). Les Dogues réagissent par l'intermédiaire de David Rozehnal, auteur d'une reprise de volée consécutive à un coup franc de Ludovic Obraniak, qui passe juste au-dessus de la lucarne de Pionnier (29e), mais le jeu va d'un but à l'autre et il s'en faut de peu pour que Karim Aït-Fana, auteur d'une série de dribbles sur la gauche de la surface, ne marque d'une frappe croisée, captée par Landreau (43e). Hazard et Gervinho sèment la panique dans la défense héraultaise La défense nordiste montre de nouveau des signes de fébrilité, dès le retour des vestiaires. Servi dos au but à l'entrée de la surface côté gauche, Kabze se retourne, bénéficie d'un contre favorable face à Aurélien Chedjou et trompe Landreau d'un petit lob du pied droit (2-0, 52e). Après Eden Hazard, entré dès la 46e minute, c'est Gervinho qui apparaît sur la pelouse pour tenter de redynamiser l'attaque lilloise. Le duo de choc du Losc est d'ailleurs à l'origine de la réduction du score. Le Belge accélère et sert Gervinho, qui enchaîne contrôle orienté et passe lobée pour Hazard, qui fusille Pionnier d'une reprise de volée (2-1, 68e). Un but splendide qui dope les ambitions des hommes de Rudi Garcia. Parti dans le dos de la défense adverse, Moussa Sow parvient à égaliser, mais le but est refusé pour un hors-jeu du Sénégalais (84e). Si Montpellier a l'occasion à plusieurs reprises de se mettre à l'abri, le score ne bouge plus et les protégés de Louis Nicollin obtiennent leur billet pour le dernier carré. De quoi susciter la joie de Joris Marveaux au micro de France 4: "C'est bien, on a été récompensés de l'année dernière avec un tour de moins à faire que les autres (cinquièmes au classement de Ligue 1 à l'issue de l'exercice 2009-2010, les Héraultais ont fait leur entrée en Coupe de la Ligue au stade des huitièmes de finale, comme l'OM, Lyon, Auxerre, Lille et le PSG). On s'est dit que ce serait dommage de gâcher ça. On est en demies, je crois que c'est une première pour le club. La Coupe est l'occasion de se faire plaisir, de faire tourner l'effectif". Surprise de la saison dernière en championnat, les Héraultais rêvent de faire un coup cette année dans l'une des deux coupes nationales. En ce qui concerne la Coupe de la Ligue, ils ne sont désormais plus qu'à une marche du Stade de France.