Montpellier a bien voyagé

  • A
  • A
Montpellier a bien voyagé
@ Le Midi Libre
Partagez sur :

HANDBALL - Le club a signé un nul à Kolding en 8e de finale aller de Ligue des Champions.

HANDBALL - Le club a signé un nul à Kolding en 8e de finale aller de Ligue des Champions. Comme Kiel et Barcelone, deux des grands favoris de la Ligue des Champions, Montpellier n'a ni gagné ni perdu à Kolding samedi, lors de son huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Si Allemands et Espagnols s'étaient rendus au Danemark lors de la phase de poules, les champions de France avaient sur eux davantage de pression puisqu'il s'agissait d'une rencontre à élimination directe avec match retour en Hérault samedi prochain. Un défi que les champions de France ont su relever en obtenant un match nul (26-26) qui leur ouvre les portes des quarts de finale. L'entame de match laissait pourtant craindre le pire quand les partenaires de Nikola Karabatic bafouillaient leur handball. Les trois petits buts inscrits seulement en douze minutes indiquaient clairement que la défense de Kolding, en 6-0, avait bien préparé son affaire (3-6, 12e). Mais sans paniquer, sûrs de leur force, les Montpelliérains ont su revenir assez vite à hauteur (9-9, 22e) pour éviter l'euphorie des locaux. Ce sont même les hommes de Patrice Canayer qui prenaient le dessus en fin de première période pour rejoindre les vestiaires avec une avance de trois longueurs (13-10, 30e). Kavticnic égalise in extremis Comme lors du premier acte, les Danois attaquaient mieux la reprise dans le sillage de l'Espagnol Garralda et de leur gardien Erevik (15-16, 39e). Mais Montpellier pouvait compter sur un Vid Kavticnic des grands jours, bien épaulé par un William Accambray de plus en plus libéré, pour contenir la furia scandinave. Durant les vingt dernières minutes, les deux équipes se rendaient coup pour coup, Kolding reprenant même les commandes à deux minutes du terme (25-24, 58e). Kavticnic égalisait une première fois mais Daouda Karaboué, malheureux sur un tir à son premier poteau, permettait aux Danois de reprendre un but d'avance à 40 secondes de la fin (25-26, 59e). Après le temps mort, les Héraultais tentaient de mettre en position de tir Karabatic mais la défense de Kolding l'en empêchait. Une ultime faute de l'arrière-garde danoise offrait une dernière chance au MAHB au moment où la sirène retentissait. Kavticnic, en pleine confiance, tentait le coup et parvenait, dans un trou de souris, à mettre le ballon hors de portée d'Erevik pour son dixième but du match et pas le moins important (26-26). Quand on pense que Kolding avait perdu de 15 et de 10 buts à Kiel et Barcelone, on se dit que Montpellier a très certainement fait le plus dur en contenant une équipe efficace à domicile mais relativement friable loin de chez elle.