Monfils trace la voie

  • A
  • A
Monfils trace la voie
Partagez sur :

Gaël Monfils a parfaitement lancé l'équipe de France de Coupe Davis. Le n°1 français a su mettre de côté l'immense pression qui reposait sur ses épaules ce vendredi en assumant son statut face à Janko Tipsarevic lors du premier simple de la finale (6-1, 7-6, 6-0). Un peu refroidie, la Beogradska Arena devrait vite se remettre au diapason avec l'entrée en matière de son héros national, Novak Djokovic, lequel a tout à perdre contre Gilles Simon.

Gaël Monfils a parfaitement lancé l'équipe de France de Coupe Davis. Le n°1 français a su mettre de côté l'immense pression qui reposait sur ses épaules ce vendredi en assumant son statut face à Janko Tipsarevic lors du premier simple de la finale (6-1, 7-6, 6-0). Un peu refroidie, la Beogradska Arena devrait vite se remettre au diapason avec l'entrée en matière de son héros national, Novak Djokovic, lequel a tout à perdre contre Gilles Simon. Gaël Monfils a les nerfs solides. "En panique" depuis qu'il a été rattrapé par le poids de l'événement au fur et à mesure que la finale de la Coupe Davis se rapprochait, le Français a parfaitement su gérer la pression inhérente au fait de disputer le premier simple ce vendredi après-midi. Ni la ferveur de la Beogradska Arena ni son adversaire, Janko Tipsarevic, n'ont réussi à le sortir de sa bulle. Plus costaud que son adversaire, avec qui il partageait un bilan équilibré avant de se retrouver pour la cinquième fois (2-2), le chef de file de l'équipe de France a apporté un point tout autant capital qu'indispensable aux desseins tricolores ce week-end. Stressé comme jamais avant un match de tennis, lui naturellement assez relax, Monfils s'est vite rendu compte que son adversaire, réputé pour sa capacité à se sublimer lors des matches à gros enjeux, n'en menait pas plus large que lui. Ses deux doubles fautes d'entrée donnaient le ton. A côté de la plaque, Tipsarevic offrait en moins d'une demi-heure la première manche au joueur français qui, à l'inverse, réussissait presque tout ce qu'il tentait, même ses amorties (6-1). L'entame était parfaite pour le Tricolore qui réussissait même par moments à baisser le volume de l'enceinte belgradoise pleine à ras bord. Monfils: "J'ai bien géré mes émotions""J'ai bien géré mes émotions", dira-t-il après coup avant de sortir du court. D'autant que le plus dur restait à venir, Tipsarevic sortant de sa torpeur dans la deuxième manche. Parfois sur le reculoir face à un adversaire qui mettait tout ce qu'il avait dans ses frappes de balle, la Monf' visitait le terrain en long et en large mais avec, toujours, le souci de faire jouer son adversaire. En danger à deux reprises sur son engagement, quand il devait écarter une balle de break lors du troisième et du septième jeu, le Français tenait bon jusqu'au tie-break. Là, le Serbe, qui avait pourtant remporté blanc quatre de ses six jeux de service, perdait à nouveau les pédales. Furieux de perdre un point sur un service gagnant du Français validé par le Hawk-eye, le 49e joueur mondial perdait sa concentration et le deuxième set sur deux grosses fautes directes (7-6). "Quand le stade est grand et l'adversaire fort, je suis concentré à bloc", s'était vanté le fantasque joueur serbe avant la finale. Visiblement, son mental l'a lâché cette fois-ci, puisqu'il retombait lors de la troisième manche dans ses travers du début de match. Impuissant face à la défense presque sans faille de Monfils, Tipsarevic n'en voulait plus, balançant les derniers jeux comme s'il souhaitait sortir de l'arène le plus vite possible. Monfils ne laissait pas passer l'occasion de lui infliger une roue de bicyclette (6-0), économisant ainsi des forces qui pourraient lui être utiles dimanche face à Novak Djokovic. Rendez-vous dimanche Gaël ? "Je n'espère pas, tranche-t-il avec confiance. 'Gilou' va sortir le match parfait contre Djoko." Le coup de poker de Guy Forget, d'aligner Gilles Simon plutôt que Michaël Llodra et ainsi économiser le Parisien en vue du double samedi, serait alors parfait. En attendant, les Bleus mènent 1 à 0 dans cette finale et sont assurés d'être encore dans le coup dimanche.