Monfils sur sa lancée

  • A
  • A
Monfils sur sa lancée
Partagez sur :

TENNIS - Gaël Monfils s'est qualifié pour les demi-finales du tournoi de Brisbane, jeudi face à James Blake (3-6, 6-3, 6-4).

Gaël Monfils ne s'arrête plus. Le Français a en effet remporté sa troisième victoire de rang en trois sets, jeudi lors des quarts de finale du tournoi de Brisbane, face à James Blake (3-6, 6-3, 6-4).Dire que Gaël Monfils fait durer le plaisir sur les courts de Brisbane est un euphémisme. Pour sa troisième sortie de l'année, jeudi en session de nuit sur le Central face à James Blake, le Français a encore passé trois sets à batailler pour valider son accès dans le dernier carré de l'épreuve australienne. Après avoir eu à l'usure Taylor Dent et Florent Serra, le finaliste malheureux de la dernière édition de Paris-Bercy a fini par écoeurer l'Américain qu'il n'avait plus croisé depuis le printemps 2007. Battu sur la terre battue romaine à l'époque, Monfils a pris sa revanche sur le ciment du Queensland et jouera ainsi samedi face à Radek Stepanek pour une place en finale. Pas mal pour un début de saison.Contre Blake, Monfils a longtemps cru qu'il n'arriverait pas à s'en sortir. Dépassé en début de partie par la puissance et la précision des coups de son adversaire, redescendu au 44e rang mondial, le Parisien, pris à froid (0-3), a concédé le premier set en seulement 25 minutes (3-6). Agacé lors du dernier jeu par deux décisions arbitrales défavorables, la Monf' n'était pas loin de tout balancer. La minute et demie passée sur sa chaise lui a permis de retrouver ses esprits et de repartir au combat du bon pied. Et comme Blake ne touchait plus systématiquement les bonnes zones, la seconde manche tourna à l'avantage du Français qui avait pourtant concédé un nouveau break dès le premier jeu (0-1). Remis en selle dans la foulée grâce à de bons retours (1-1), Monfils parvenait à empocher une deuxième fois la mise en jeu de l'Américain dans le huitième jeu, peu de temps après avoir fait appel au kiné pour soulager son épaule douloureuse, avant de conclure avec autorité (6-3).Pour la troisième fois en quatre jours, Monfils, abandonné cette semaine par son coach Roger Rasheed alité, se lançait donc dans une troisième manche décisive. Comme lors des deux précédents, il allait en sortir vainqueur. Après avoir manqué l'occasion de se détacher dès le premier jeu, le Français ne laissait pas passer la suivante lors du septième alors qu'il venait lui-même d'écarter deux balles de break (4-3). Une avance que le 13e joueur mondial conservait jusqu'au bout même si la conclusion se faisait dans la douleur, sur sa quatrième balle de match (6-4).