Monfils, sans convaincre

  • A
  • A
Monfils, sans convaincre
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Monfils s'est difficilement qualifié pour les quarts de finale de l'Open 13.

TENNIS - Monfils s'est difficilement qualifié pour les quarts de finale de l'Open 13. Une défaite de Gaël Monfils face à Andreas Seppi aurait fait tâche dans le paysage de l'Open 13. A part l'élimination d'entrée de Gilles Simon, à nuancer bien évidemment par le fait que le Niçois n'avait plus joué depuis plus de deux mois, le contingent français assure depuis le début de la semaine. Et quand la Monf' a fait son entrée sur le court peu avant 19 heures ce jeudi pour y défier un Italien rarement à la fête face aux cadors, peu imaginait voir le 13e joueur mondial passer à la trappe. Force est de constater que ce n'est pas passé loin. Et si le Parisien était passé par la fenêtre dès son entrée en lice au deuxième tour, il n'y aurait pas eu à crier au scandale. Rarement capable de prendre de vitesse un joueur sans génie mais toujours très appliqué, Monfils s'en est tiré à la bagarre. Il a raflé le premier set au tie-break alors que les deux hommes ne s'étaient procuré aucune balle de break (7-6). Puis a sombré dès l'entame du deuxième en concédant trois jeux blancs consécutifs avant de se reprendre mais trop tard (3-6). Enfin, pourtant souvent malmené et emprunté, le protégé de Roger Rasheed a assuré l'essentiel en glanant un deuxième tie-break, décisif celui-là, sur le score de 7 points à 3 (7-6). Avec le succès dans l'après-midi du jeune Guillaume Rufin sur le surprenant Belge Yannick Mertens (6-3, 2-6, 6-2), cela porte à cinq le nombre de Tricolores encore en lice pour la victoire dimanche. Dans la partie basse du tableau, où Monfils passera un gros test contre Julien Benneteau demain et où Jo-Wilfried Tsonga fera face à Illya Marchenko ou Olivier Rochus, il serait étonnant et décevant de ne pas voir l'un d'entre eux rallier la finale. Plus haut, Michaël Llodra et Rufin ne partiront pas favoris, respectivement contre Robin Söderling et Mischa Zverev. Mais soutenu par le public marseillais, ils espèrent bien créer la surprise.