Monfils renonce à Wimbledon

  • A
  • A
Monfils renonce à Wimbledon
Partagez sur :

Gaël Monfils ne jouera pas Wimbledon. Après ses problèmes de tendons rotuliens à Roland-Garros, le Parisien a dû déclarer forfait pour les Internationaux de Grande-Bretagne à cause d'une blessure au poignet gauche contractée lors du tournoi du Queen's.

Gaël Monfils ne jouera pas Wimbledon. Après ses problèmes de tendons rotuliens à Roland-Garros, le Parisien a dû déclarer forfait pour les Internationaux de Grande-Bretagne à cause d'une blessure au poignet gauche contractée lors du tournoi du Queen's.Cette saison, le gazon est vraiment maudit pour Gaël Monfils. Il ne portait pas déjà spécialement cette surface dans son coeur, car son jeu ne s'y adapte pas vraiment. Là, le Parisien va se demander si elle ne fait pas tout pour l'en dégoûter. Pour son entrée en lice au tournoi du Queen's, la semaine dernière, le Français s'était blessé au poignet gauche lors de sa victoire contre Andrey Golubev. Résultat: il avait dû déclarer forfait pour le tour suivant et le tournoi d'Eastbourne, afin de pouvoir se requinquer pour le début de Wimbledon. Mais à quatre jours du début du troisième Grand Chelem de l'année, le quatorzième joueur mondial a également dû annoncer qu'il renonçait. Pas prêt, et peut-être pas non plus l'envie de compromettre, en forçant sur son articulation, la reste de sa saison. Le trou qu'il laisse dans le tableau du tournoi londonien sera comblé par un "lucky-loser" dont le nom sera connu à l'issue des qualifications, dimanche. Le protégé de Roger Rasheed regardera donc tout ça de loin. De son canapé ? Pas sûr. Car le poignet n'est pas le seul endroit de son corps qui le fait souffrir.Avant Roland-Garros, il s'était déjà à plaint des deux genoux mais avait tout de même tenu à participer sur les courts de la Porte d'Auteuil. Son parcours lui avait donné raison puisqu'il était parvenu à se qualifier pour les quarts de finale avant que Roger Federer, futur vainqueur devant Robien Söderling, ne lui barre la route du dernier carré. A Wimbledon, même en pleine possession de ses moyens, pas sûr qu'il en aurait fait autant, de toute façon. Malgré tout, ce forfait est dommageable pour le tennis français, qui sera privé outre-Manche de l'un des meilleurs représentants.