Monfils n'ira pas plus loin

  • A
  • A
Monfils n'ira pas plus loin
Partagez sur :

Déjà fatigué lors du précédent tour contre James Blake, Gaël Monfils n'a pas pu franchir l'obstacle Radek Stepanek samedi matin, balayé par le Tchèque en demi-finales du tournoi de Brisbane (6-2, 6-1). Le dernier finaliste de la Coupe Davis espère venger dimanche son compatriote Tomas Berdych, éliminé dans le dernier carré par l'Américain Andy Roddick (1-6 6-3 6-4).

Déjà fatigué lors du précédent tour contre James Blake, Gaël Monfils n'a pas pu franchir l'obstacle Radek Stepanek samedi matin, balayé par le Tchèque en demi-finales du tournoi de Brisbane (6-2, 6-1). Le dernier finaliste de la Coupe Davis espère venger dimanche son compatriote Tomas Berdych, éliminé dans le dernier carré par l'Américain Andy Roddick (1-6 6-3 6-4). "Radek a bien joué et il mérite la victoire. Moi, j'étais un peu fatigué et mon épaule me fait mal. Cela fait dix jours que je souffre, je dois être prudent. Pour être honnête, j'avais décidé avant le match de ne pas trop tirer sur mon épaule car j'ai un objectif la semaine prochaine avec le début de l'Open d'Australie." Gaël Monfils, l'épaule encore bandée, a encore beaucoup de lucidité au moment d'analyser son échec lors des demi-finales du tournoi de Brisbane, samedi matin. Il faut dire que sa rencontre, qui a tout juste dépassé l'heure de jeu, ne l'a pas plus éreinté que cela. Diminué par cette blessure qu'il a sans doute aggravé lors de son quart de finale victorieux contre James Blake la veille (3-6, 6-3, 6-4), le Français n'a pas pu défendre correctement ses chances face à Radek Stepanek, qui ne lui a fait aucun cadeau (6-2, 6-1). Comme l'année dernière où il avait été sorti au même stade de la compétition à Doha, la tête de série numéro 3 de ce tournoi ne connaitra pas le goût de la finale dès son entrée en lice dans sa saison. Agressif et redoutable au filet dès le début de la confrontation, le Tchèque a pris sa revanche sur le Parisien en ne renouvelant pas les erreurs qui l'avaient condamné à Paris-Bercy en novembre dernier, lors d'une demi-finale mémorable et longue de plus de trois heures. "A Paris, nous avions bataillé pendant près de trois heures et ce fut un gros combat, a déclaré Stepanek à l'issue de la confrontation. Cette fois j'ai débuté le match en étant très agressif et en lui mettant un maximum de pression et tout a bien fonctionné." Tenant du titre, le numéro douze mondial retrouvera en finale une vieille connaissance en la personne d'Andy Roddick, qui l'avait privé du titre à Memphis (Etats-Unis) l'année dernière. L'Américain, qui mène 5 matches à 1 dans son duel face à son futur adversaire, a fait respecter la logique en se débarrassant en demi-finale d'un compatriote de Stepanek, Tomas Berdych (1-6 6-3 6-4). Malgré la perte du premier set, la tête de série numéro un du tournoi a retrouvé son énorme service (7 aces et 26 services gagnants) et réussi à breaker son rival dans chacune des manches suivantes. La succession de deux Tchèques d'affilée pourrait bien mettre Andy Roddick mat.