Monfils n'ira pas à Monte-Carlo

  • A
  • A
Monfils n'ira pas à Monte-Carlo
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Toujours blessé à la main, le Français doit renoncer à disputer le tournoi.

TENNIS - Toujours blessé à la main, le Français doit renoncer à disputer le tournoi. Gaël Monfils n'effacera pas cette année sa piteuse contre-performance enregistrée face à Janko Tipsarevic en Principauté la saison dernière. Battu dès le premier tour par le Serbe à qui il n'avait pris que quatre jeux, le Parisien ne défendra pas ses chances sur le Rocher où débutera dès dimanche le Masters 1000 de Monte-Carlo, véritable lancement de la saison sur terre battue dont l'apothéose est programmée pour le 23 mai et les premiers coups de raquettes à Roland-Garros. Se ressentant toujours d'une douleur à la main gauche, au niveau de la paume, une blessure contractée lors du premier tour de Coupe Davis en mars, la Monf' a annoncé vendredi son forfait aux organisateurs. Déjà contraint de renoncer à Miami, le Parisien n'a plus joué depuis le 15 mars et son élimination précoce à Indian Wells face à Simon Greul. Il s'agit d'un coup d'arrêt pour le n°2 français qui avait connu l'an dernier une préparation tronquée aux Internationaux de France en raison de sa blessure à un genou. Après son match à Monte-Carlo, il n'avait plus joué jusqu'à son arrivée à la Porte d'Auteuil où malgré tout il avait tracé sa voie jusqu'aux quarts de finale. De nombreux absents Monfils n'en est pas encore là et a bon espoir de pouvoir reprendre assez vite la compétition. Après Monte-Carlo, il restera cinq semaines de tournois sur ocre dont ceux de Barcelone, Rome et Madrid. Le protégé de Roger Rasheed ne sera pas le seul absent de marque sur le Rocher puisque Juan Martin Del Potro et Robin Söderling ont également annoncé leur forfait. L'Argentin ne parvient toujours pas à se débarrasser de sa tendinite au poignet droit qui le tient éloigné des courts depuis l'Open d'Australie ! Quant au Suédois, il s'agit d'une petite alerte au niveau du genou qui ne devrait pas l'empêcher de se rendre à Barcelone dans dix jours. Privés aussi de Roger Federer et Andy Roddick, qui n'ont pas inscrit l'épreuve à leur programme, mais aussi de Nikolay Davydenko le poignet dans le plâtre, les organisateurs du troisième Masters 1000 de la saison ont de quoi faire la grimace. Heureusement pour eux, RAS aux dernières nouvelles du côté de Rafael Nadal, Novak Djokovic et Jo-Wilfried Tsonga.