Monfils marque des points

  • A
  • A
Monfils marque des points
Partagez sur :

Pour la première fois, Gaël Monfils est parvenu à dominer Jo-Wilfried Tsonga. Ce succès, obtenu ce samedi en trois manches (7-6, 2-6, 6-4) en demi-finales de l'Open Sud, lui ouvre les portes d'une troisième finale cette saison. Mais il le place surtout en sérieux candidat pour le simple lors de la finale de la Coupe Davis. Au capitaine Guy Forget de trancher.

Pour la première fois, Gaël Monfils est parvenu à dominer Jo-Wilfried Tsonga. Ce succès, obtenu ce samedi en trois manches (7-6, 2-6, 6-4) en demi-finales de l'Open Sud, lui ouvre les portes d'une troisième finale cette saison. Mais il le place surtout en sérieux candidat pour le simple lors de la finale de la Coupe Davis. Au capitaine Guy Forget de trancher. Sous les yeux de Laurent Blanc, présent dans les tribunes, Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils espéraient impressionner un autre sélectionneur, Guy Forget. La finale de la Coupe Davis approche à grands pas (du 3 au 5 décembre face à la Serbie à Belgrade), le temps est donc compté pour gagner une place de titulaire en simples. Les deux premiers français au classement ATP visent un des deux strapontins et Monfils a marqué des points ce samedi grâce à sa victoire en trois manches (7-6, 2-6, 6-4) en demi-finales du tournoi de Montpellier. Le Parisien disputera dimanche face à Ivan Ljubicic sa troisième finale de la saison sur le circuit, la deuxième sur dur après celle perdue à Tokyo face à Rafael Nadal il y a trois semaines. "Je vais essayer de remporter mon premier titre de la saison et si je peux le faire en France c'est encore mieux. Ljubicic m'a déjà battu en finale en France et il revient bien alors je m'attends à un gros match", a prévenu le Français, interrogé par Sport+. Depuis 2008, Tsonga et Monfils s'affrontent une fois par an, à chaque fois en demi-finales lors d'un tournoi de la tournée automnale. Au Japon en 2009, « Jo » avait dominé le Parisien avant de remporter l'épreuve, douze mois après un scénario identique à Bangkok. Une constance pas vraiment du goût du protégé de Roger Rasheed qui a mis un point d'honneur à battre pour la première fois son copain lors de leur troisième confrontation. Et sans doute Forget a-t-il désormais une idée plus précise des joueurs qu'il compte utiliser en simples. Sauf grande performance d'ici la fin de la saison, Tsonga et Monfils devraient être alignés, au détriment de Gilles Simon, Michael Llodra et Richard Gasquet, les autres prétendants. Tsonga encore trop irrégulier Il est vrai que les arguments des 13e et 15e joueurs mondiaux en indoor ont peut-être plus de poids que ceux de leurs compatriotes. Puissance et percussion pour Tsonga, vélocité et abnégation pour Monfils, voilà autant d'atouts pour faire tomber les Serbes, Djokovic en tête, dans la chaude ambiance de la Belgrade Arena. Ces qualités résument en plus l'affrontement de ce samedi dans la salle comble de Montpellier, où les olas se sont succédé. Services bien rôdés, jeux de fond de court percutants et petite dose de technicité bien sentie, les ingrédients de cette demi-finale avaient tout du jeu réclamé pour bien figurer en indoor. Finaliste à Paris-Bercy l'an dernier, Monfils s'est finalement mieux comporté malgré un gros passage à vide dans le deuxième set. La première manche en poche (7-6), après un jeu décisif parfaitement négocié (7-2), le Parisien se relâchait sur sa mise en jeu, lâchant deux fois son service. Deux cadeaux dans l'escarcelle de Tsonga qui s'appuyait, lui, sur une première balle bien plus efficace que dans le premier set (6-2). Mais l'irrégularité est aussi le péché mignon de "Jo" depuis son retour à la compétition au début du mois. Une absence, si courte était-elle, lui coûtait un break dans la manche décisive. Une avance sur laquelle allait surfer Monfils pour s'imposer après 1h46 de jeu (6-4). "Ça c'est bien passé, je pense que j'ai fait un bon match aujourd'hui. J'ai profité d'une baisse physique de Jo au troisième set. Je me sentais bien et je savais qu'il allait me rentrer dedans mais j'ai pu prendre mes marques et imposer mon jeu", a-t-il réagi après la rencontre. Imposer son jeu, c'est ce qu'il faudra faire contre Ljubicic.