Monfils: "Je suis mitigé"

  • A
  • A
Monfils: "Je suis mitigé"
Partagez sur :

Qualifié tranquillement pour les huitièmes de finale de Roland-Garros, après son succès obtenu vendredi sur Darcis, Gaël Monfils avoue tout de même que son niveau de jeu est très moyen quand il fait le bilan des trois premiers tours. Désormais sur la route de David Ferrer, le Français veut toutefois se projeter rapidement vers l'Espagnol qu'il redoute bien qu'il n'ait jamais perdu contre lui.

Qualifié tranquillement pour les huitièmes de finale de Roland-Garros, après son succès obtenu vendredi sur Darcis, Gaël Monfils avoue tout de même que son niveau de jeu est très moyen quand il fait le bilan des trois premiers tours. Désormais sur la route de David Ferrer, le Français veut toutefois se projeter rapidement vers l'Espagnol qu'il redoute bien qu'il n'ait jamais perdu contre lui. Quel bilan dressez-vous de vos trois tours ? Il est assez simple. La première semaine n'était pas facile au niveau de mon jeu mais elle est finie. La deuxième va commencer et c'est un autre tournoi avec un prochain adversaire plus fort (David Ferrer). A moi de changer ma manière de jouer, d'être toujours plus agressif. Je suis content d'être là, en deuxième semaine. Le niveau est assez moyen mais je regarde devant. N'avez-vous pas toutefois senti une petite amélioration par rapport à votre dernière sortie ? Légèrement mieux, ouais (il fait la moue). Mon coach me l'a dit aussi mais je n'avais pas de bonnes sensations aujourd'hui, je suis mitigé sur mon niveau tennistique. Il faut que je tourne la page tout de suite. J'ai survécu sur mes acquis, la défense, maintenant je dois être plus performant globalement dans tous les domaines. Mes coups étaient trop retenus, pas assez fluides en coup droit. Il y a des petites choses qui peuvent me manquer pour aller plus loin. Face à des joueurs du calibre de Ferrer, pensez-vous être capable en deux jours d'élever votre niveau ? Si je joue comme ça, je vais me faire déchirer, c'est sûr. Je sais par ailleurs qu'un petit truc peut tout changer chez moi, dans les deux sens d'ailleurs (sourires), je me connais bien. Si je joue dimanche, on verra ce que le ciel me donnera ce jour-là. Vous l'avez toujours battu. Quelle est la recette idéale ? Ferrer, on sait ce qu'il va faire, ça ne sera pas service volée. On sait ce qu'il va produire, mon seul point d'interrogation, c'est qu'est-ce que je vais lui offrir, moi ? Plus défensif, plus attaquant ou plus de prise de risque ? Ça peut être aussi à mon avantage car il n'en sait rien non plus. En tout cas, mon niveau moyen actuel ne sera pas suffisant pour le battre.