Monfils et le retour gagnant

  • A
  • A
Monfils et le retour gagnant
Partagez sur :

Reprise réussie pour Gaël Monfils. Forfait à Pékin et Shanghai, le Parisien a soigné son genou et a repris la compétition ce jeudi à Stockholm. Avec succès puisqu'il s'est imposé en trois manches face au jeune australien Bernard Tomic (6-4, 6-7, 6-4). A Moscou, Jérémy Chardy a signé la perf' de la journée en sortant l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov (6-3, 7-6).

Reprise réussie pour Gaël Monfils. Forfait à Pékin et Shanghai, le Parisien a soigné son genou et a repris la compétition ce jeudi à Stockholm. Avec succès puisqu'il s'est imposé en trois manches face au jeune australien Bernard Tomic (6-4, 6-7, 6-4). A Moscou, Jérémy Chardy a signé la perf' de la journée en sortant l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov (6-3, 7-6). Deux retours gagnants en un pour Gaël Monfils. Après avoir soigné son genou droit, le Parisien faisait sa reprise ce jeudi à Stockholm où il a réussi un beau come-back dans la troisième manche pour sortir Bernard Tomic (6-4, 6-7, 6-4). Dans sa fin de saison périlleuse avec les nombreux points qu'il doit défendre un an après son titre à Montpellier et sa finale à Paris-Bercy, une défaite d'entrée en Suède aurait fait mauvais genre, même s'il lui reste encore Valence et le dernier Masters 1000 de la saison pour sauver sa place dans le top 10. Mais il poursuit sa route, en ayant tout de même frôlé la désillusion. La faute à un match parfois pris à l'envers et des coups inappropriés. Du Monfils dans le texte. Pour éviter une dégringolade au classement, le protégé de Patrick Chamagne a opté pour un retour rapide sur le circuit. Forfait à Pékin et Shanghai en raison d'une inflammation au genou droit qui provoque des douleurs au péroné, Monfils a repris le chemin de la compétition beaucoup plus vite que prévu. Grâce aux soins du docteur Montalvan, le médecin de l'équipe de France de Coupe Davis, et surtout à la machine Tecar, qui accélère la reconstruction du tissu cellulaire abîmé. Exempté de premier tour, Monfils affrontait pour la première fois Bernard Tomic, le jeune espoir australien de 18 ans, quart de finaliste à Wimbledon cette année, avec des victoires au passage sur Nikolay Davydenko et Robin Söderling. Un futur membre de top 10, s'il suit sa progression (il a gagné 160 places au classement ATP depuis le début de la saison). Un beau choc en somme, mais les organisateurs ont sans doute cru perdre leur tête d'affiche. Après l'égalisation à un set partout de Tomic et un jeu décisif raté de Monfils, l'Australien breakait son adversaire d'entrée de troisième manche, avant de s'offrir une balle de double break. Le tournant du match puisque l'arbitre déjugeait son assistant par erreur. Trop dur à encaisser pour l'Australien qui perdait les quatre jeux suivants, et donc le match, avec la tête à l'envers. Au prochain tour, Monfils va pouvoir travailler son oeil contre le grand serveur sud-africain Kevin Anderson. Et pourquoi pas lui proposer quelques retours gagnants.