Monfils balayé par Nadal

  • A
  • A
Monfils balayé par Nadal
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Le Français s'est incliné en 2 sets face à l'Espagnol (1-6, 3-6) en 1/4 à Madrid.

TENNIS - Le Français s'est incliné en 2 sets face à l'Espagnol (1-6, 3-6) en 1/4 à Madrid.Si Gaël Monfils voulait savoir, il est désormais fixé. Après deux mois passés loin du circuit à panser ses plaies, le Parisien faisait son retour pour le Masters 1000 de Madrid, à quelques jours de Roland-Garros, son jardin fétiche lorsqu'est venu le temps de briller aux yeux du public français. Si son niveau physique, tout comme son jeu, globalement en place, ont rassuré, il lui reste encore quelques réglages à opérer s'il veut aller titiller les meilleurs. Et quoi de mieux qu'une confrontation face au Roi de la terre-battue, Rafael Nadal, pour confirmer cela ?Car Gaël Monfils, s'il était vêtu d'une tenue similaire à celle de Rafa, est encore loin des standards imposés par l'Espagnol au niveau de l'intensité. Sous les yeux de Raul, qui a décidément du temps à passer du côté de la Caja Majica, Nadal débute son match sur les chapeaux de roues, imposant rapidement son rythme de jeu au Français. Ce dernier tente bien de résister avec son service, mais quand la balle gicle comme cela de la raquette du Majorquin, ce dernier est tout simplement injouable. Après un premier break dès le troisième jeu, Rafa enfile les jeux tels de petites perles et remporte facilement la première manche (6-1).Trop de fautes directesPour débuter cette seconde manche, le protégé de Roger Rasheed montre toutefois un tout autre visage et signe même un jeu blanc d'entrée (0-1). Le bras de fer s'engage alors et Monfils tente d'insinuer le doute dans la tête de son adversaire. Mais la machinerie Nadal n'est pas du genre à s'enrayer au moindre grain de sable. Ainsi, sur ses deux premières, et seules, balles de break concédées, l'Espagnol s'empresse de monter au filet pour éteindre l'incendie (2-2). La chance du Français est alors passée, et le taureau de Manacor se fait même défenseur pour aller chercher son break, en profitant d'une faute directe de son adversaire (4-3).La messe est dite, et Rafael Nadal ne laissera plus sa proie s'échapper sous ses crocs, se permettant même un dernier break pour conclure, sur une ultime double-faute du Français, la septième de la rencontre (6-3). Au final, le joueur ibère confirme bien que son opération "Reconquista" à Roland-Garros est en bonne voie. De son côté, Gaël Monfils peut repartir vers Paris avec quelques certitudes, et les supporters tricolores peuvent espérer le voir en deuxième semaine. Pour en voir plus en revanche, il va falloir encore beaucoup de travail, notamment au niveau de la régularité, puisqu'il a signé pas moins de 30 fautes directes ce jeudi. Trop pour espérer titiller un ogre...