Monfils à l'assaut de Djoko !

  • A
  • A
Monfils à l'assaut de Djoko !
Partagez sur :

Encore un petit point et la Coupe Davis sera française ! Après l'exploit renversant du double Clément-Llodra samedi, l'heure n'est pas à la congratulation mais bien à l'énorme choc qui va opposer Novak Djokovic à Gaël Monfils à partir de 13 heures. Le « Djoker », favori, sera néanmoins dos au mur face à la « Monf » en pleine réussite. Même en cas de revers, les Bleus auront encore une cartouche...

Encore un petit point et la Coupe Davis sera française ! Après l'exploit renversant du double Clément-Llodra samedi, l'heure n'est pas à la congratulation mais bien à l'énorme choc qui va opposer Novak Djokovic à Gaël Monfils à partir de 13 heures. Le « Djoker », favori, sera néanmoins dos au mur face à la « Monf » en pleine réussite. Même en cas de revers, les Bleus auront encore une cartouche... C'était le choc attendu avant même le début de cette finale. Le duel des numéros 1, du lourd, du très lourd qui dans l'esprit du clan français devait exactement se présenter dans la configuration actuelle: c'est-à-dire avec l'avantage 2 points à 1 en faveur de l'équipe de France. Un point d'avance acquis de très haute lutte samedi pour un double français d'abord à la rue avant de renverser la tendance pour passer de 0-2 à 3-2... "C'est fabuleux ce que l'on a pu vivre comme émotions sur le court. Maintenant, il faut se reconcentrer, se remobiliser sur le véritable objectif du week-end qui n'est pas de gagner le double, mais de gagner la Coupe Davis. Il ne faut pas s'enflammer", expliquait un Arnaud Clément taulier sur le court samedi. De fait, tourner avec une longueur d'avance et ne pas finir le travail n'aurait que très peu de sens... L'équipe de Serbie va pourtant tout faire pour doucher l'euphorie tricolore et qui mieux que « Nole » pour s'y coller ? Impérial vendredi, le numéro 3 mondial semble avoir les clés pour affronter un Gaël Monfils qu'il a battu lors de leurs cinq rencontres sur le circuit ATP... "Ce match va être énorme. Parce que Djokovic, numéro 3 mondial, devant son public et dos au mur, va, à mon avis, tout donner. Il va mettre la barre très haute pour relancer complètement son équipe. Gaël est à un moment de sa carrière où ce match arrive au bon moment. Il a franchi un cap à tous points de vue. Au niveau psychologique, il est capable de gérer la pression et dans les moments difficiles de se transcender", plaide cependant Guy Forget. Quel 5e homme ? Le capitaine va effectivement pouvoir compter sur un Monfils récent finaliste au Masters 1000 de Bercy, brillant vendredi et qui semble plus motivé que jamais. "On sait que Gaël va donner le meilleur de lui-même (...) On a beaucoup de raisons d'y croire. Gaël joue extrêmement bien en ce moment. Il est sur une très bonne série. C'est un guerrier", ajoute un Clément qui va passer dans le clan des supporters. Monfils, survolté par la présence de tout un clan et qui, effectivement va tout lâcher pour offrir la Coupe Davis à la France. Et quand bien même cela ne suffirait pas, la victoire en double offre justement une alternative à la France. Pour cet éventuel 5e match, les données sont bien moins limpides. D'une part parce que chaque capitaine peut encore changer de joueur... On sait par exemple que Gilles Simon est particulièrement à l'aise face à Janko Tipsarevic. Le Serbe aurait une pression énorme sur les épaules mais ce serait également le cas pour Victor Troicki. D'autant que ce dernier a joué près de 5 heures samedi et qu'il semblait « cuit » à la fois physiquement et mentalement à la fin du double. Brillant pendant deux sets, il peut convaincre Bogdan Obradovic de lui laisser une nouvelle opportunité. Mais il ne faudrait pas que le match s'éternise... Dans le clan tricolore, Guy Forget a également le choix entre Gilles Simon et Michael Llodra. Le capitaine ne voulait évidemment pas livrer son choix trop tôt mais en revanche son propos, lui, est rôdé: "Mon discours va être de dire aux deux joueurs de simple: « Ce match là, c'est le bon. » Il faut jouer pour le gagner. On va préparer aussi bien le premier que le deuxième pour n'avoir aucune surprise. Dans cette situation là, il faut vraiment aller la chercher cette Coupe Davis. Elle ne tombe pas toute seule en attendant que l'adversaire fasse des erreurs." Evidemment, s'il n'avait pas besoin de choisir un 5e homme, ce serait encore mieux...