Monfils à l'arraché

  • A
  • A
Monfils à l'arraché
Partagez sur :

Au terme d'une rencontre indécise de près de trois heures, Gaël Monfils est venu à bout ce vendredi d'Andy Roddick (7-6, 4-6, 7-6) en quarts de finale du tournoi de Tokyo. Le Parisien, qui a sauvé une balle de match dans le dernier jeu décisif, s'ouvre donc les portes du dernier carré. Moins de réussite en revanche pour Gilles Simon, sèchement battu par Djokovic à Pékin (6-3, 6-2).

Au terme d'une rencontre indécise de près de trois heures, Gaël Monfils est venu à bout ce vendredi d'Andy Roddick (7-6, 4-6, 7-6) en quarts de finale du tournoi de Tokyo. Le Parisien, qui a sauvé une balle de match dans le dernier jeu décisif, s'ouvre donc les portes du dernier carré. Moins de réussite en revanche pour Gilles Simon, sèchement battu par Djokovic à Pékin (6-3, 6-2). Gaël Monfils aime à jouer avec les nerfs de ses adversaires. Après avoir trituré ceux d'Andy Roddick à Roland-Garros en 2009, dernière confrontation en date entre les deux joueurs, le Parisien a une nouvelle fois fait plier l'Américain ce vendredi en quarts de finale du tournoi de Tokyo. Près de trois heures de jeu et trois manches très serrées (7-6, 4-6, 7-6) lui ont été nécessaires pour venir à bout de l'Américain, médusé par la couverture de terrain du protégé de Roger Rasheed. Déjà très solide sur son engagement contre Jérémy Chardy au tour précédent, Roddick s'est encore appuyé sur son coup fort, mais il a dû s'incliner devant la ténacité du Français, qui a sauvé une balle de match dans le jeu décisif de la troisième manche. Monfils a dû en arriver là pour enfin prendre la mesure de son adversaire. Malgré dix occasions de break, le Parisien n'est jamais parvenu à rafler la mise en jeu de Roddick, costaud dans les moments importants. Tellement costaud que l'Américain a annulé trois balles de match à 5-4 dans le dernier set, avant de se détacher 5-2 dans le tie break, si bien qu'on ne donnait alors pas cher des chances de succès de Monfils. Mais le 15e joueur mondial a refait son retard pour finalement s'imposer 8 points à 6, concluant la rencontre d'un subtil coup droit tapé sous la hauteur du filet. Le voilà désormais en demi-finales de l'épreuve japonaise, avec un bon coup à jouer pour rallier la finale, la troisième de sa carrière seulement, puisqu'il retrouvera le Tchèque Stepanek, qui a bénéficié du forfait du Finlandais Nieminen. Simon impuissant face à Djokovic Après son marathon contre Michael Berrer au tour précédent (son deuxième match en 3 sets de la semaine), Gilles Simon s'est effondré face à Novak Djokovic en quarts de finale du tournoi de Pékin. Sèchement battu en deux manches (6-3, 6-2), le Niçois n'a rien pu faire face au Serbe, lui qui n'a pas trop eu à s'employer depuis le début de l'épreuve puisqu'il s'était débarrassé d'un qualifié chinois pour son entrée en lice avant de bénéficier du forfait de Mardy Fish. En restant seulement un peu plus d'1h20 sur le court, Simon s'est heurté à la régularité du n°2 mondial, imperturbable sur son service. Depuis sa victoire à Marseille en 2008, le Français, qui a pu mesurer au passage le chemin le séparant d'une éventuelle sélection pour la prochaine finale de la Coupe Davis, n'a plus battu Djokovic, concédant ce vendredi sa cinquième défaite d'affilée face au Serbe.