Moncoutié fidèle à Cofidis

  • A
  • A
Moncoutié fidèle à Cofidis
Partagez sur :

CYCLISME: David Moncoutié a finalement décidé de rempiler pour une année supplémentaire avec Cofidis.

Alors qu'il avait décidé de mettre un terme à sa carrière à l'issue de la saison, David Moncoutié a décidé de prolonger son contrat avec Cofidis d'une année supplémentaire. Le récent meilleur grimpeur de la Vuelta se lance donc un ultime défi avant d'arrêter définitivement la compétition.David Moncoutié s'offre un dernier tour d'honneur. Le coureur français a décidé de rempiler pour une année supplémentaire avec la formation Cofidis. A 34 ans, son envie reste intacte et ses récents résultats lors du Tour d'Espagne parlent pour lui. Meilleur grimpeur de la Vuelta pour la deuxième année consécutive, il a décroché une victoire d'étape au sommet de la Sierra Nevada, une semaine après avoir échoué d'un rien à l'Alto de Aitana, coiffé sur le fil par l'Italien de la Lampre, Damiano Cunego. Malgré un Tour de France décevant, Moncoutié s'accorde donc une dernière saison parmi l'élite, toujours sous les couleurs de son équipe de toujours: Cofidis."Mais, ce sera ma dernière, c'est sûr, a-t-il lancé des les colonnes de L'Equipe datée de ce lundi. Je n'ai encore rien signé mais je vais continuer un an. J'ai parlé avec François Migraine (président du groupe) qui a fini par me convaincre de faire une saison de plus, laquelle se fera certainement sans participer au Tour de France, mais on verra bien le moment venu." Sans doute Moncoutié profitera de la Vuelta qu'il aime tant pour s'accorder un dernier tour d'honneur. C'est la course à étapes qui lui réussit le mieux, avec notamment cette huitième place au classement général final en 2008. Sur la Grande Boucle, ses dernières sorties n'ont pas vraiment été convaincantes, à l'image d'un 58e rang décevant cette année. Mais il restera comme l'homme du 14 juillet 2005 avec sa victoire au panache à Digne-les-Bains."C'est franchement une très belle satisfaction pour Cofidis, et bien plus que cela, s'est réjoui son directeur sportif Eric Boyer. Sur un plan sportif et affectif, on souhaitait ardemment qu'il poursuive. Mais il fallait le convaincre et, surtout, lui laisser le temps de la réflexion. Il va se lancer dans sa dernière saison avec l'envie de profiter de tout et pour prendre du plaisir." Le plaisir, un leitmotiv qui a guidé la carrière de Moncoutié. Pour une saison de plus...