Moncoutié fanfaronne

  • A
  • A
Moncoutié fanfaronne
Partagez sur :

Sur les pentes du Mont-Faron, qui lui déjà avaient souri en 2003 et 2009, David Moncoutié a dessiné sa victoire ce dimanche dans le Tour Méditerranéen. Le coureur de la formation Cofidis a remporté la cinquième et dernière étape, devant Jean-Christophe Péraud (AG2R), et termine en tête du classement général. A bientôt 36 ans, le Français tient toujours la forme.

Sur les pentes du Mont-Faron, qui lui déjà avaient souri en 2003 et 2009, David Moncoutié a dessiné sa victoire ce dimanche dans le Tour Méditerranéen. Le coureur de la formation Cofidis a remporté la cinquième et dernière étape, devant Jean-Christophe Péraud (AG2R), et termine en tête du classement général. A bientôt 36 ans, le Français tient toujours la forme. David Moncoutié a l'habitude de briller sur les routes du Tour Méditerranéen. Mais jamais il n'avait terminé en tête du classement général, échouant à la deuxième place en 2001 et 2008. Cette année, le coureur de la formation Cofidis a enfin inscrit son nom au palmarès de l'épreuve après un nouveau numéro sur les pentes du Mont-Faron, où était jugée l'arrivée de la cinquième et dernière étape. Vainqueur sur les hauteurs de Toulon pour la troisième fois de sa carrière après 2003 et 2009, le Pyrénéen, âgé de 36 ans, a démontré qu'il avait encore les jambes pour signer de belles performances. Dans la lignée en tout cas de celles entrevues sur la Vuelta où il est passé maître pour remporter le maillot de meilleur grimpeur. Ses qualités naturelles dans les ascensions l'ont une nouvelle fois porté vers la victoire. Les pentes du Mont-Faron, ses virages et ses pourcentages, il les connait par coeur. Sans doute plus que Jean-Christophe Péraud. La nouvelle recrue de l'équipe AG2R-La Mondiale n'a pas pu suivre le rythme imprimé par Moncoutié et a abandonné sept secondes au sommet. Le Néerlandais Wouter Poels (Vacansoleil) a pris la troisième place, à 18 secondes du vainqueur du jour. Trois autres Français ont terminé dans les dix premiers: Pierre Rolland (8e, Europcar), Fabrice Jeandesboz (9e, Saur-Sojasun) et Julien El Farès (10e, Cofidis). Les Tricolores ont particulièrement animé la semaine sur le Tour Méditerranéen puisqu'après la victoire en ouverture de Thomas Voeckler (Europcar), Romain Feillu s'est offert un beau triplé au sprint, avant d'aborder la dernière étape avec le maillot de leader sur les épaules. Logique toutefois de le voir céder dans le Mont-Faron. Pour le plus grand bonheur de Moncoutié qui ouvre son palmarès en 2011 et décroche sa première depuis son succès à Xorret de Cati sur la Vuelta. De bon augure pour la suite.