Monaco y va piano

  • A
  • A
Monaco y va piano
Partagez sur :

Pour sa deuxième sortie en Ligue 2, l'AS Monaco a ramené un point de son déplacement à Troyes (1-1), samedi au Stade de l'Aube. Un partage des points logique qui laisse le club de la principauté à la 12e place du classement. Si Chabbert a dû s'employer, les joueurs de Laurent Banide ont tout de même montré qu'ils étaient sur la bonne voie.

Pour sa deuxième sortie en Ligue 2, l'AS Monaco a ramené un point de son déplacement à Troyes (1-1), samedi au Stade de l'Aube. Un partage des points logique qui laisse le club de la principauté à la 12e place du classement. Si Chabbert a dû s'employer, les joueurs de Laurent Banide ont tout de même montré qu'ils étaient sur la bonne voie. Qui veut voyager loin ménage sa monture. Les Monégasques semblent avoir eu Les Plaideurs de Racine en guise de lecture estivale au vu de leurs débuts dans ce championnat de Ligue 2. Cinq jours avoir partagé les points avec Boulogne-sur-Mer (0-0), l'ASM a de nouveau opté pour l'égalité à l'occasion de son premier déplacement de la saison, conclu samedi par un nouveau résultat nul (1-1) sur le terrain de Troyes. Un point plus un autre qui font deux et envoient le club de la Principauté à une modeste 12e place après deux journées dans cet exercice 2011-2012. La machine monégasque est donc loin d'être rodée, mais a tout de même épisodiquement laisser entrevoir ce dont elle était capable sur la pelouse du Stade de l'Aube, alors que Laurent Banide était privé de joueurs importants pour cette rencontre, au premier rang desquels Thorstein Helstad, Vincent Muratori et Adriano, tous blessés. Des absences qui se font sentir en ouverture puisque l'Estac attaque les hostilités par le bon bout et multiplie les assauts sur la cage d'un Chabbert une nouvelle fois sollicité. Chabbert brille L'ASM laisse passer l'orage dans le premier quart d'heure et, après une première tentative signée du prometteur Salli (9e), fait parler son réalisme pour prendre les devants. Eysseric efface N'Sakala d'un grand pont avant de centrer en retrait pour Nimani, qui trompe Blondel d'une reprise du plat du pied (0-1, 16e). Les visiteurs concèdent néanmoins les occasions les plus dangereuses et s'en remettent à Chabbert pour mettre à mal les offensives troyennes, comme sur ce tir de Psaume (22e) ou cette demi-volée de Marcos (35e). Le dernier rempart de 33 ans est d'autant plus sollicité que le physique monégasque fait défaut dans un second acte qui offre encore et toujours les meilleurs opportunités aux locaux. L'ancien Lensois multiplie les interventions de choix mais finit tout de même par s'incliner sur une tête piquée de Bettiol à la réception d'un centre de Psaume (1-1, 69e). Une égalisation méritée pour des Troyens dominateurs au cours d'une seconde période qui s'achève par un nul logique, Monaco ayant été à son avantage de la 10e minute jusqu'à la pause. "Ça s'est bien passé, même si on prend un but évitable, estimait Chabbert sur CFoot après la rencontre. On a des regrets, il va falloir encore travailler pour aller chercher les points et les victoires. C'est un groupe de jeunes qui vit bien. Avec du travail, on va pouvoir faire quelque chose d'intéressant. J'espère qu'on aura les résultats que les supporters attendent." La possible signature de Ludovic Giuly, dont le nom a été scandé par les supporters de l'ASM, aiderait à coup sûr une formation qui donne l'impression de monter en puissance malgré son inefficacité comptable.