Monaco revit, Bordeaux replonge

  • A
  • A
Monaco revit, Bordeaux replonge
Partagez sur :

Vainqueur de ses deux derniers matches de Ligue 1, Bordeaux est retombé dans ses travers lors de la 27e journée en s'inclinant sur sa pelouse du Stade Chaban-Delmas dimanche face à Monaco (0-1), à la suite d'un but inscrit par Adriano. Un nouveau coup d'arrêt pour les Girondins qui vivent une saison bien morose. De son côté, le club de la Principauté réalise une excellente opération puisqu'il sort de la zone rouge.

Vainqueur de ses deux derniers matches de Ligue 1, Bordeaux est retombé dans ses travers lors de la 27e journée en s'inclinant sur sa pelouse du Stade Chaban-Delmas dimanche face à Monaco (0-1), à la suite d'un but inscrit par Adriano. Un nouveau coup d'arrêt pour les Girondins qui vivent une saison bien morose. De son côté, le club de la Principauté réalise une excellente opération puisqu'il sort de la zone rouge. Monaco n'avait plus été à pareille fête depuis le 7 novembre dernier et un large succès à Nancy (4-0). Dimanche au Stade Chaban-Delmas, les joueurs de la Principauté ont décroché leur deuxième succès de la saison à l'extérieur face à de biens pâles bordelais (1-0). Une victoire capitale pour l'ASM qui sort ainsi de la zone rouge grâce à une meilleure différence de buts que l'AJ Auxerre, dominée samedi à Nice (1-0). De leur côté, les Girondins cèdent de nouveau dans leur antre après deux succès consécutifs en championnat face à l'AJA (3-0) et au Stade Brestois (3-1). Après un court répit, la pression est de nouveau sur les épaules de Jean Tigana et ses hommes. Après une série de trois matches sans victoire, Monaco était venu en Gironde avec comme principal objectif de bien défendre. Dans cette optique, Laurent Banide avait, comme face à Valenciennes le week-end dernier (0-0), décidait de muscler son milieu de terrain avec trois joueurs à vocation défensive, Nkoulou, Diarra et Mangani, les seuls Lacombe, Park et Kurzawa étant chargés de l'animation offensive. Face à un bloc défensif bien organisé, l'attaque bordelaise, déjà si peu à son avantage depuis le début de saison, ne parvient pas à se montrer dangereuse. Bien décidés à saisir la moindre opportunité sur coups de pied arrêtés, les Monégasques ne vont pas laisser passer leur chance. Sur un corner tiré par Grégory Lacombe, Adriano échappe au marquage de Ludovic Sané et place une tête puissante imparable pour Cédric Carrasso (0-1, 22e). Trémoulinas sur le poteau Malgré le temps qui leur reste et quelques occasions, les Bordelais, incapables d'accélérer le jeu, ne vont pas parvenir à refaire leur retard. Dans un premier temps, Benoît Trémoulinas, après un une-deux avec Fernando, échoue sur le poteau (35e). C'est ensuite, Anthony Modeste, pourtant bien servi par Jaroslav Plasil sur coup franc, qui manque le cadre sur sa reprise (67e). Enfin, Cheikh Diabaté, entré à la place de Modeste, manque à son tour le cadre de la tête à la suite d'un centre de Fernando (82e). "On savait que Monaco allait jouer derrière et on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. J'espère qu'on va rectifier les erreurs rapidement et rester sur la dynamique précédente", confiait Sané au micro de Foot+ à l'issue de la rencontre. Car, avec cette quatrième défaite de la saison à domicile, Bordeaux perd une place au classement et occupe désormais le huitième rang. Mais surtout, le club au Scapulaire est désormais à onze points de l'OM, quatrième. Le déplacement prévu à Valenciennes samedi prochain sera donc de nouveau très important pour les hommes de Jean Tigana, qui devront absolument prendre des points. Du côté de Monaco, en revanche, le sourire est en partie revenu. "Cette victoire est importante. On a montré des valeurs morales, analysait Banide. Dans la situation où l'on est, il faut se contenter des valeurs humaines, on a retrouvé un état d'esprit qu'il faut continuer à pérenniser d'ici la fin de la saison. C'est un gros bol d'air". A confirmer dimanche prochain au Stade Louis-II face à Nancy.