Monaco n'est pas tout seul

  • A
  • A
Monaco n'est pas tout seul
Partagez sur :

Malgré sa victoire 1-0 à Montpellier, Monaco conserve sa place dans la zone rouge à l'issue d'une avant-dernière journée de Ligue 1 qui a rendu encore un peu plus compliquée une lutte pour le maintien où pas moins de six équipes restent encore sous la menace ! Voilà qui promet avant la dernière journée...

Malgré sa victoire 1-0 à Montpellier, Monaco conserve sa place dans la zone rouge à l'issue d'une avant-dernière journée de Ligue 1 qui a rendu encore un peu plus compliquée une lutte pour le maintien où pas moins de six équipes restent encore sous la menace ! Voilà qui promet avant la dernière journée... "Il faut lutter jusqu'au bout. Et après, vraiment remettre les choses à plat et repartir sur une nouvelle approche. Et ce quel que ce soit le résultat. Il faut envisager autre chose pour l'AS Monaco." Interviewé sur l'antenne de RMC dans la semaine précédant un match importantissime à Montpellier et après un douloureux match nul concédé face à Lens dans le temps additionnel (1-1), le Prince Albert II de Monaco n'avait pas fait mystère de ses intentions futures pour un club qui ressemble de plus en plus à un bateau ivre. Visiblement, les hommes de Laurent Banide ont bien reçu le message. En déplacement à la Mosson samedi soir, ils ont fait preuve d'une envie qu'on ne leur connaissait peu (pas ?), en s'imposant sur la plus courte des marges en terre héraultaise (0-1). "Tout le monde a envie, personne ne veut aller en Ligue 2 et je pense qu'on l'a démontré ce soir", savourait l'unique buteur du soir au micro de Foot +, le Camerounais Benjamin Moukandjo. "C'est bien pour le moral aussi. Et c'est vrai que ce n'est pas fini, il y a encore le dernier match contre Lyon. Il va falloir aller le chercher mais je pense qu'on a montré ici qu'on était prêts mentalement." Féret: "Cela devient incroyable" Un mental qui pourrait ne pas suffire face à des Lyonnais pas encore complètement en Ligue des champions, tant l'équation du maintien s'est encore un peu plus compliquée à l'issue de cette avant-dernière journée. Valenciennes (15e, 45 points), qui a obtenu un bon nul à Marseille (2-2) et Nice (14e, 46 points), auteur d'une prestation encourageante contre Lorient (2-0), s'affrontant lors du dernier acte, Toulouse (10e, 47 points) et Montpellier (11e, 47 points) sont d'ores et déjà sauvés. Contrairement à Auxerre (12e, 46 points) dominé par Brest (13e, 46 points) à l'Abbé-Deschamps (0-1), deux équipes qui joueront leur va-tout respectivement à Lorient et face à Toulouse. Pour Nancy (17e, 45 points), vainqueur 2-0 à Rennes et qui recevra une équipe de Lens déjà reléguée, tout reste également jouable (17e, 45 points), pour le plus grand plaisir du buteur lorrain Julien Féret. "Cela devient incroyable cette fin de championnat, confirme-t-il. On savait qu'il fallait faire un résultat ici, et quand on voit les autres résultats ce soir, heureusement qu'on a gagné." Incroyable, le mot n'est pas trop fort pour un épilogue qui risque de faire des dégâts. Et puis c'est la première fois qu'autant d'équipes sont encore concernées par le maintien à l'aube de la dernière journée. Qui a dit qu'il n'y avait pas de suspense en Ligue 1 ?