Monaco, le point de l'espoir ?

  • A
  • A
Monaco, le point de l'espoir ?
Partagez sur :

Si l'AS Monaco peut nourrir des regrets de son nul ramené samedi du Havre (2-2) au vu du scénario de ce match décalé de la 17e journée de Ligue 2, le club de la Principauté peut toutefois positiver. Les hommes de Simone ont affiché des qualités qui devraient les sortir à terme de la zone rouge. Les Normands remontent eux au 5e rang, à 6 points du leader clermontois qui a cédé à domicile devant Boulogne-sur-Mer (1-2).

Si l'AS Monaco peut nourrir des regrets de son nul ramené samedi du Havre (2-2) au vu du scénario de ce match décalé de la 17e journée de Ligue 2, le club de la Principauté peut toutefois positiver. Les hommes de Simone ont affiché des qualités qui devraient les sortir à terme de la zone rouge. Les Normands remontent eux au 5e rang, à 6 points du leader clermontois qui a cédé à domicile devant Boulogne-sur-Mer (1-2). A moitié vide ou moitié plein ? Les Monégasques étaient partagés entre deux sentiments samedi après-midi après leur performance au stade Jules-Deschaseaux (2-2). Celui de la déception d'être passés tout près de la victoire et le fait d'obtenir un nul solide face à un prétendant crédible à la montée en Ligue 1. Une impression partagée par Ludovic Giuly, interrogé à chaud devant les caméras de CFoot: "On doit prendre trois points, on a la possession, mais on est encore naïfs sur certains points, c'est pour ça qu'on est à cette place(la dernière, ndlr). On est quand même contents du nul contre une belle équipe qui joue le trio de tête, mais il y a un regret. On ne peut pas leur donner le deuxième but comme ça (dégagements ratés de Carrasso puis de Hansson, ndlr), mais quand tu es dernier, il y a toujours des choses négatives comme ça." La prestation globale fournie par les hommes de Marco Simone laisse quand même augurer du mieux pour l'avenir du club du Rocher et de son probable futur mécène de luxe: le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev. Valère Germain a notamment démontré un registre d'attaquant assez complet notamment sur le deuxième but inscrit par le fils de l'ex-pro d'Orléans, Nancy, Marseille ou Paris, Bruno Germain. A la réception d'une longue ouverture de Giuly, le Monégasque enchaînait contrôle en pleine course, crochet extérieur et plat du pied appliqué juste avant la pause (1-2, 45e). 90 secondes plus tôt, le crâne du même Germain avait trompé une première fois Placide, en reprenant un coup franc d'Eysseric (1-1, 43e). Un doublé express, hélas pour l'ASM, contré par celui de Ryan Mendes (34e, 79). Le joueur originaire du cap-Vert égalisait en profitant d'une double erreur signée Hansson et Carrasso. Le meilleur buteur du Havre (8 réalisations) avait ouvert le score d'une frappe croisée à l'entrée de la surface, servi par Alo'o Efoulou. Malgré ce relatif échec à domicile, les hommes de Cédric Daury grappillent deux places au classement (5e) et un point sur Clermont. Le leader s'est en effet incliné sur ses terres devant Boulogne-sur-Mer et un penalty d'Aurélien Capoue à la 81e minute (1-2). L'AS Monaco, elle, reste dernière, désormais à quatre longueurs du Mans, première équipe non relégable.