Monaco envers et contre tout

  • A
  • A
Monaco envers et contre tout
Partagez sur :

Le spectre de la relégation s'est quelque peu éloigné de l'AS Monaco après trois victoires sur les quatre derniers matches de Ligue 1 disputés par le club de la Principauté. Désormais 15e, mais avec seulement deux points d'avance sur la zone rouge, l'ASM essaiera de confirmer son regain de forme à l'occasion d'un périlleux déplacement sur le terrain de Saint-Etienne, dimanche en clôture de la 33e journée.

Le spectre de la relégation s'est quelque peu éloigné de l'AS Monaco après trois victoires sur les quatre derniers matches de Ligue 1 disputés par le club de la Principauté. Désormais 15e, mais avec seulement deux points d'avance sur la zone rouge, l'ASM essaiera de confirmer son regain de forme à l'occasion d'un périlleux déplacement sur le terrain de Saint-Etienne, dimanche en clôture de la 33e journée. "Trois points, c'est magnifique aujourd'hui mais nous sommes encore loin de l'objectif." Le succès glané le week-end dernier contre Rennes (1-0) n'a pas dissipé l'intégralité des doutes chez Laurent Banide, entraîneur d'une formation de Monaco qui, si elle respire mieux, n'est pourtant pas encore tirée d'affaire. Fort de deux petits points d'avance sur Caen, 18e et premier relégable, le club azuréen reste sous la menace d'une descente à l'échelon inférieur, évitée depuis le début des années 1970, alors que la prochaine rencontre de championnat devrait offrir du fil à retordre aux joueurs de la Principauté, ces derniers se déplaçant dimanche à Geoffroy-Guichard, antre de Saint-Etienne. Un Chaudron, théâtre de l'épilogue de la 33e journée de Ligue 1, dans lequel les Verts restent sur une série de trois matches sans défaite, glanant deux victoires contre Brest (2-0) et Nancy (2-1) et un match nul contre Valenciennes (1-1). Mais les hommes de Christophe Galtier, battus la semaine passée à Bordeaux (2-0), ne connaissent pas la même dynamique que leurs adversaires dominicaux. 18e au soir de la 28e journée avec trois longueurs de retard sur Auxerre, l'AS Monaco a profité de trois victoires enregistrées lors de ses quatre dernières sorties pour se donner un peu d'air. De quoi se rassurer, surtout lorsque l'on accroche à son tableau de chasse Lille (1-0) en plus du Stade Rennais. "Leur valeur actuelle est supérieure à leur classement" "Malgré la bonne série actuelle, notre position au classement n'est pas encore confortable, relativise Sébastien Puygrenier, interrogé sur le site officiel de l'ASSE. On jouera à Saint-Etienne pour faire des points. En ce moment, c'est l'efficacité qui prime sur tout. Il est vrai qu'on est critiqué sur notre jeu, mais on n'a pas le temps de faire de l'esthétique." L'analyse du défenseur est partagée par son entraîneur. "Nous sommes dans une situation difficile et psychologiquement, il est important de se sentir costaud, à défaut d'avoir de la créativité", confiait le technicien quelques minutes après la victoire obtenue aux dépens du club breton. A défaut de pratiquer un football champagne, Monaco peut se targuer de prendre les points au meilleur des moments, dans une dernière ligne droite qui met en exergue les qualités mentales d'un groupe qui a connu un sérieux retard à l'allumage. Si la manière n'aura que trop rarement été au rendez-vous au cours de cet exercice 2010-2011, Monaco est malgré tout efficace en ce printemps. "Ce ne sera pas une mince affaire face à une équipe de Monaco en pleine forme, prévient d'ailleurs l'attaquant stéphanois Emmanuel Rivière. Les Monégasques ont enchainé de grosses performances face à Lille et Rennes. Leur valeur actuelle est supérieure à leur classement." Aux Monégasques d'en apporter la preuve dans le Forez.