Monaco enchaîne, Nice coule

  • A
  • A
Monaco enchaîne, Nice coule
@ Reuters
Partagez sur :

L1 - Monaco s'est imposé face à son voisin niçois (3-2), lors de la 22e journée.

L1 - Monaco s'est imposé face à son voisin niçois (3-2), lors de la 22e journée. Après sept ans de déconvenue à domicile face à son voisin niçois, Monaco est enfin parvenu à venir à bout de sa bête noire dans son antre du Stade Louis-II en dominant samedi les Aiglons (3-2) à l'occasion de la 22e journée de Ligue 1. Un résultat qui confirme la différence de niveau actuelle entre les deux formations. Si l'ASM, grâce à ses trois points, est plus que jamais dans la course pour le podium, l'OGC Nice reste seizième et toujours concerné par la lutte pour le maintien. A la recherche d'un succès depuis huit matches en championnat, Nice pouvait compter sur les retours de ses internationaux africains sélectionnés pour la CAN (Poté, Faé, Ben Saada...), mais ça n'a pas suffi pour surprendre l'ASM qui a une nouvelle fois pu compter sur l'efficacité de son duo d'attaque composé de Nenê et Park. C'est d'ailleurs le Brésilien et le Coréen qui vont être à l'origine de l'ouverture du score. Sur un corner tiré côté gauche par Nenê, Park échappe au marquage de la défense niçoise au premier poteau et coupe la trajectoire du centre du Brésilien. Sa tête décroisée heurte le poteau opposé de David Ospina et finit sa course dans les filets (1-0, 19e). Malgré plusieurs occasions, les Niçois, qui ont perdu Paisley sur blessure, ne parviennent pas à égaliser avant le repos. Le sort s'acharne sur eux lorsque Rémy est également contraint de céder sa place, mais l'espoir renaît grâce à Ben Saada. A la suite d'un contre, Digard sert Faé, qui élimine Ruffier, sorti à son encontre. L'international tunisien a bien suivi et pousse le cuir au fond des filets (1-1, 55e). Tension en fin de match Mais la joie sera de très courte durée pour les Niçois, car, à la suite d'un contre, Nenê servi côté gauche, centre devant le but pour Park, qui se jette pour inscrire un doublé (2-1, 60e). A peine le temps pour les Aiglons de reprendre leurs esprits que le Brésilien confirme son statut de meilleur buteur de la Ligue 1. Il profite en effet d'un service en profondeur d'Alonso pour battre en duel Ospina (3-1, 62e). Didier Digard va relancer le suspense en inscrivant son premier but sous ses nouvelles couleurs. L'ancien joueur du PSG et de Middlesbrough expédie un coup franc, bien placé à l'entrée de la surface, sous la transversale d'un Ruffier impuissant (3-2, 80e), mais il est déjà trop tard. L'expulsion de Civelli, qui écope d'un second carton jaune pour avoir accroché Maazou, met le feu aux poudres en fin de match. Malgré leur frustration d'avoir perdu sur le fil ce derby, les Niçois doivent se confronter à la réalité. Ils ne sont que seizièmes au classement avec quatre points d'avance sur Le Mans, premier relégable. A l'inverse, les Monégasques peuvent regarder vers les sommets.