Monaco à l'italienne

  • A
  • A
Monaco à l'italienne
Partagez sur :

L'AS Monaco a signé son premier succès de la saison en venant à bout d'Arles-Avignon (1-0) en ouverture de la 8e journée de Ligue 2, lundi à Louis-II. Au terme d'un match terne, l'essentiel est assuré pour le club de la Principauté, qui se donne de l'air en quittant provisoirement la zone rouge. Les hommes de Marco Simone l'ont emporté grâce à un but d'Afolabi (53e).

L'AS Monaco a signé son premier succès de la saison en venant à bout d'Arles-Avignon (1-0) en ouverture de la 8e journée de Ligue 2, lundi à Louis-II. Au terme d'un match terne, l'essentiel est assuré pour le club de la Principauté, qui se donne de l'air en quittant provisoirement la zone rouge. Les hommes de Marco Simone l'ont emporté grâce à un but d'Afolabi (53e). Marco Simone connaît des débuts pour le moins réussis, dans son costume d'entraîneur de l'AS Monaco. Trois jours après avoir ramené un bon point de son déplacement à Bastia (1-1), le club de la Principauté a décroché sa première victoire de la saison en Ligue 2, en s'offrant dans la douleur le scalp de l'AC Arles-Avignon (1-0), lundi au Stade Louis-II. Quatre points en deux matches qui permettent à l'ASM d'envisager l'avenir avec plus de sérénité, la zone rouge n'étant plus fréquentée par Petter Hansson et ses partenaires. Les Azuréens occupent désormais une 14e place provisoire, après cette première sortie à domicile du néo-technicien italien. Une première couronnée de succès, et qui offre donc un bon bol d'air à l'ASM sur le plan comptable, à défaut de certitudes quant au jeu pratiqué par les anciens pensionnaires de Ligue 1. "Du moment que l'on met en place un système, il faut surtout faire en sorte que notre gardien ne soit pas trop sollicité, reconnaissait l'ancien buteur de l'AC Milan après la rencontre, devant les caméras d'Eurosport. A partir de là, il faut développer la phase offensive, on ne l'a pas encore fait ce soir." C'est que ses troupes n'ont pas montré grand-chose dans leur jardin, se contentant la plupart du temps d'attendre leur adversaire pour placer quelques contres. Simone: "Beaucoup de travail" Et jouer les rares coups à fond. Comme sur l'unique but de la rencontre, oeuvre d'Afolabi, le défenseur nigérian plaçant une tête plongeante victorieuse à la réception d'un coup franc parfaitement botté par Eysseric (1-0, 53e). Une oasis au milieu du désert, dans un match où le spectacle aura été aux abonnés absents. Les quelque 3 800 spectateurs présents n'auront eu qu'une percée d'Eysseric, conclue par une frappe hors cadre (9e), à se mettre sous la dent, en plus des bonnes interventions de Butelle face à Makengo (52e, 84e). "On sait qu'on est encore dans la difficulté, confirmait Simone, dont les joueurs tenteront de capitaliser cette première victoire dès vendredi sur le terrain de Laval. Les joueurs ont envie de suivre un projet. Je répète, on a fait que deux matches, il y a vraiment beaucoup de travail. On est en train de créer les conditions pour être bien ensemble." Un déplacement périlleux chez les Tango, qu'affronteront donc des Monégasques soulagés. A défaut d'être complètement rassurés.