Molinari a résisté au n°1

  • A
  • A
Molinari a résisté au n°1
Partagez sur :

C'est un superbe mano a mano que sont livrés Francesco Molinari et Lee Westwood lors du dernier tour du HSBC Champions, à Shanghai. En tête depuis le 1er tour, l'Italien est parvenu à tenir jusqu'au bout pour s'imposer d'un coup (-18 contre -17), contre Westwood, qui conserve toutefois sa toute récente place de n°1 mondial. Woods, Kaymer et Mickelson n'ont pu l'inquiéter.

C'est un superbe mano a mano que sont livrés Francesco Molinari et Lee Westwood lors du dernier tour du HSBC Champions, à Shanghai. En tête depuis le 1er tour, l'Italien est parvenu à tenir jusqu'au bout pour s'imposer d'un coup (-18 contre -17), contre Westwood, qui conserve toutefois sa toute récente place de n°1 mondial. Woods, Kaymer et Mickelson n'ont pu l'inquiéter. C'est comme si ils n'avaient été que deux sur le parcours de Shanghai. Francesco Molinari et Lee Westwood. Les deux Européens ont écrasé la concurrence lors du HSBC Champions, dernière épreuve du calendrier USPGA. Et jusqu'au trou n°16, dimanche, lors du dernier tour, l'Anglais a pu y croire. Mais Molinari a porté le coup fatal à Westwood, réalisant son cinquième birdie de la journée. Les nerfs solides, l'Italien a résisté au tout récent n°1 mondial, lui aussi dans un bon jour (cinq birdies, aucun bogey). En fait, comme vendredi (70), comme samedi (67), les deux hommes ont terminé sur le même score, 67 à nouveau. La différence s'est donc faite lors du tout premier tour, jeudi dernier. A l'issue de cette dernière journée, superbement maitrisée, Molinari (-18) s'est adjugé le deuxième titre de sa carrière, le plus beau certainement, excepté bien sûr la récente victoire en Ryder Cup avec l'équipe européenne, dont faisait également partie Westwood. A Shanghai, l'Anglais n'a pas tout perdu. Numéro un mondial à la place de Tiger Woods depuis lundi, Westwood était sous la menace, non seulement du Tigre, mais également de Martin Kaymer et Phil Mickelson, tous n°1 potentiels en cas de victoire à Shanghai. Mais à l'image d'une concurrence larguée (Ramsay et Donald, troisièmes, terminent à dix coups de Molinari), Westwood n'a pas eu à s'inquiéter pour son trône. Kaymer a cédé lors du troisième tour, avec une rédhibitoire carte de 74. Il termine 30e à -2. Mickelson, lui, continue de peiner depuis que son dos lui pose problème. Auteur d'un 76 samedi, "Lefty", qui était tenant du titre, termine 41e, à +1, juste derrière le Français Grégory Bourdy. Chose rare ces derniers temps, c'est finalement Tiger Woods qui s'en est le mieux sorti. Un 68 dimanche lui a permis de remonter à la 6e place, juste derrière Rory McIlroy. Mais c'est évidemment loin de sauver une saison 2010 désastreuse, et à oublier. Pour la première fois depuis le début de sa carrière, l'Américain achève une saison sans titre.