Mission réussie pour Cavendish

  • A
  • A
Mission réussie pour Cavendish
Partagez sur :

Battu par Alessandro Petacchi et Francisco Ventoso lors des deux premières arrivées au sprint de ce Giro 2011, Mark Cavendish a devancé ses deux rivaux mardi à Teramo. Mission réussie pour le Britannique de la HTC-Highroad, qui pourra, comme il l'avait prévu, quitter l'épreuve jeudi à Ravenne, avec la satisfaction du devoir accompli.

Battu par Alessandro Petacchi et Francisco Ventoso lors des deux premières arrivées au sprint de ce Giro 2011, Mark Cavendish a devancé ses deux rivaux mardi à Teramo. Mission réussie pour le Britannique de la HTC-Highroad, qui pourra, comme il l'avait prévu, quitter l'épreuve jeudi à Ravenne, avec la satisfaction du devoir accompli. Mark Cavendish a pris sa revanche. Devancé de justesse à Parme par Alessandro Petacchi, à qui il a reproché d'avoir dévié sa trajectoire, et par Francisco Ventoso à Fiuggi, sans qu'il ait disputé le deuxième sprint massif de cette 94e édition du Tour d'Italie, le sprinteur de l'Ile de Man a enfin pu lever les bras, mardi à l'issue de la dixième étape disputée sur 159 km entre Termoli et Teramo. Parfaitement lancé par ses coéquipiers, le sprinteur de la HTC-Highroad a été cette fois plus véloce que Ventoso et Petacchi. Une victoire sûrement encore plus amère pour l'Espagnol de la Movistar, qui avait accusé ce dernier de s'être accroché à une voiture de son équipe pour entrer dans les délais dimanche sur les pentes de l'Etna. Mais l'essentiel est ailleurs pour Mark Cavendish, qui, après s'être déjà imposé cette année lors d'une étape du Tour d'Oman et sur le Grand Prix de l'Escaut, a rempli sa mission et tentera d'accrocher une deuxième victoire sur ce Giro jeudi à Ravenne, l'étape de mercredi étant trop vallonnée pour lui, avant de quitter le peloton du Giro à l'issue de cette douzième étape et éviter ainsi la haute montagne. Cazaux et Krivtsov dans l'échappée du jour Mais avant de défier le Monte Crostis et autre Monte Zoncolan, les coureurs avaient donc rendez-vous ce mardi avec la Côte Adriatique. Partis dès le premier kilomètre, le Français Pierre Cazaux (Euskaltel) et le Japonais Fumiyuki Beppu (RadioShack), rapidement rejoints par le Franco-Ukrainien Yuriy Krivtsov (AG2R), ont longtemps compté autour de quatre minutes d'avance. Mais ils ont dû baisser les bras à onze kilomètres de l'arrivée sous la pression des équipes de sprinteurs. La voie était alors toute tracée pour Cavendish et consorts, même si David Millar a créé la surprise en tentant de partir seul à deux kilomètres du terme. Sans réussite. L'étape de mercredi entre Tortoreto Lido et Castelfidando, jalonnée de nombreuses bosses, devrait en revanche sourire à un baroudeur.