Milous fait valser l'or !

  • A
  • A
Milous fait valser l'or !
@ Reuters
Partagez sur :

JUDO - A la surprise générale, le Français est devenu champion d'Europe des -60kg.

JUDO - A la surprise générale, le Français est devenu champion d'Europe des -60kg. Quel exploit ! Pour sa première titularisation dans un championnat d'Europe séniors, Sofiane Milous n'a pas tremblé. Le pensionnaire de l'Olympic Judo Nice a même fait très fort. Un petit yuko pour se lancer dans la compétition face au Lituanien Techov, un ippon pour confirmer face au Slovène Trbovc suivi d'un yuko en golden score en finale de tableau devant l'Ukrainien Zantaraia pour ce qui restera comme son combat le plus dur de la journée. Car à l'heure d'aller chercher les honneurs, quand certains commencent à douter, Sofiane Milous, lui, a foncé pour décrocher la lune. Un objectif qui a commencé à prendre forme en demi-finale face à l'Italien Elio Verde. Un combat bien maîtrisé avec un yuko d'avance puis un ippon pour conclure le travail après 3'38". Un succès d'importance qui lui a ouvert les portes de la grande finale. Et quelle finale puisque c'est Ludwig Paischer, vice-champion olympique, vice-champion du monde, double champion d'Europe, qui lui a fait face. Là encore, Milous a fait face après une petite minute pour prendre la mesure de l'événement. Voyant qu'en passant au-dessus, l'Autrichien, porté par son public, était gêné, Milous, garde à gauche, a insisté et complètement neutralisé son adversaire qui va alors écoper de trois pénalités pour donner un waza ari d'avance au Français. Mais il ne voulait pas seulement le broyer physiquement, il a donc terminé le travail par une sorte d'arai goshi pour claquer un ippon qui signe là son premier succès de prestige chez les séniors. Bonna bronzée, Ribout passe au travers Du côté des filles, Pénélope Bonna a également récolté sa première médaille européenne. Championne de France en -52kg, elle a confirmé dès sa première opportunité continentale. Deux premiers succès par yuko face à l'Albanaise Kelmendi et la Néerlandaise Bravik lui ont ouvert les portes des demi-finales. Celles de la finale lui ont claqué au nez face à l'Italienne Forciniti, encore dans un combat serré mais cette fois perdu sur yuko... Il lui restait néanmoins à disputer un bronze loin d'être anodin. Elle a tout donné pour venir à bout de l'Allemande Kraeh d'un ramassement de jambe gagnant pendant le golden score. Un vrai sourire qui contraste évidemment avec la déception Morgane Ribout (-57kg). La championne du monde n'est jamais entrée dans ce tournoi européen. Exemptée du premier tour, Ribout a chuté en golden score devant la Néerlandaise Juul Franssen. Un couac à effacer rapidement. Enfin, Loic Korval (-66kg) est passé tout près de terminer lui aussi avec du bronze autour du cou. Battu en finale de tableau par le bondissant autrichien Andreas Mitterfellner, le pensionnaire de l'ACBB s'est bien repris en repêchage pour écarter l'Arménien Nazaryan (ippon). Il lui restait un dernier effort face à Rok Draksic. Le Slovène a subi tout le combat, opposant un physique finalement très précieux. Profitant de sa puissance, il a contré les attaques multiples et, il est vrai brouillonne de Korval, qui s'est finalement incliné sur la seule attaque de Draksic en golden score. Dur, très dur même pour le jeune tricolore qui aura sans doute beaucoup appris à cette occasion.