Miller propulse les Blazers

  • A
  • A
Miller propulse les Blazers
@ Reuters
Partagez sur :

NBA – Les Blazers ont dominé les Mavericks sur le fil ce dimanche (114-112).

NBA – Les Blazers ont dominé les Mavericks sur le fil ce dimanche (114-112). Le match de la nuit Brandon Roy ayant ajouté, depuis six matches, son nom à la liste – longue – des blessés de la franchise de l'Oregon, les Blazers se sont trouvé un nouvel héros. Après trois défaites concédées à la suite, Portland est en effet revenu victorieux de son déplacement chez les Mavericks et peut bien remercier Andre Miller. Auteur de 13 points de moyenne depuis le début de saison, le meneur vétéran a en effet livré une prestation exceptionnelle à Dallas. Après une première mi-temps somme toute déjà réussie, l'ancien Clipper a été inarrêtable au retour des vestiaires, réussissant notamment 14 de ses 16 tentatives aux tirs. Et c'est ainsi que Miller a signé un nouveau record en carrière avec 52 points au compteur, échouant à deux unités seulement du record de Damon Stoudamire sous le maillot des Blazers. «J'ai juste essayé d'être agressif, s'est contenté d'expliquer le héros de la soirée, je n'ai pas cherché à scorer plus que d'habitude, juste à jouer mon rôle de meneur. Mais la réussite était là et j'ai continué à shooter.» A tel point que le vétéran des Blazers (34 ans) a rendu 25 points dans le dernier quart et en prolongation. Car malgré le récital de leur meneur, les Blazers ont eu besoin d'une prolongation pour l'emporter dans le Texas, s'imposant au bout du suspense 112-114 grâce à un ultime panier de Juwan Howard, son seul du match. Par ailleurs auteur de 28 points et 9 rebonds, Dirk Nowitzki a bien eu trois occasions de sauver ses Mavericks au cours de l'ultime minute de la prolongation, mais les trois échecs de l'Allemand ont été fatals aux Mavericks. Les Français Petite nuit pour la colonie tricolore. Si la victoire a parfois été au rendez-vous, les Français n'ont guère été vus à leur avantage. Ainsi Nicolas Batum. Pour le premier succès des Blazers depuis son retour, en début de semaine, l'ancien Manceau a en effet été plus discret que lors de ses précédentes sorties. En 26 minutes face aux Mavericks, l'ailier tricolore a notamment manqué ses deux tentatives au tir et n'a rendu que 2 points, sur lancers, 3 rebonds et 1 passe. Et dans le camp des perdants, défaits en prolongation 106-108, ce n'est pas mieux puisqueRodrigue Beaubois a dû, lui, se contenter de 6 minutes de jeu pour 3 points et 1 passe. Et tandis que Yakhouba Diawara n'a pas échappé à un énième match suivi du banc à l'occasion de la défaite du Heat à Milwaukee 95-84, ce n'est pas non plus Mickael Pietrus qui a relevé le niveau d'ensemble. Le Magic s'est pourtant offert un beau succès face aux Hawks, dominant 104-86 son rival de la Division Southeast, mais le Guadeloupéen n'y a guère contribué avec 2 points à 1 sur 5, 2 rebonds et 1 passe en 24 minutes. La statistique La performance parait plus quelconque comparée au festival d'Andre Miller, mais Gerald Wallace a également livré une copie très soignée à l'occasion de la visite des Bobcats à Sacramento. S'il n'a pas, lui, battu son record en carrière, il a néanmoins amélioré sa marque référence sur la saison avec 38 points à 12 sur 18 aux tirs et 11 rebonds compilés chez les Kings. De quoi conforter les entraîneurs de la Ligue dans leur choix, l'ailier des Bobcats ayant en effet été sélectionné par les coaches pour participer au prochain All-star Game. Et de quoi permettre surtout à Charlotte de signer une troisième victoire de rang en s'imposant 96-103 à l'Arco Arena.