Milan se place

  • A
  • A
Milan se place
Partagez sur :

A la veille du choc entre la Juventus et Udine, un match comptant pour la première journée de Serie A décalée en cette fin d'année pour cause de grève des joueurs au sortir de la trêve estivale, l'AC Milan s'est hissé mardi à la première place du classement, à la faveur de sa victoire à Cagliari (2-0). Une victoire qui pourrait permettre au club lombard de passer les fêtes en tête de la Serie A si la Juve ne s'impose pas mercredi.

A la veille du choc entre la Juventus et Udine, un match comptant pour la première journée de Serie A décalée en cette fin d'année pour cause de grève des joueurs au sortir de la trêve estivale, l'AC Milan s'est hissé mardi à la première place du classement , à la faveur de sa victoire à Cagliari (2-0). Une victoire qui pourrait permettre au club lombard de passer les fêtes en tête de la Serie A si la Juve ne s'impose pas mercredi. Le Milan prend donc la tête de la Serie A, après sa victoire facile à Cagliari (2-0). Les trois points pris par les joueurs de Massimiliano Allegri sont d'une importance capitale, puisque mercredi s'affrontent l'Udinese et la Juventus. Quelque soit le résultat de ce match, ce seront bel et bien les Rossoneri qui feront la bonne opération de cette 17e journée de Serie A. "Être tétanisé par l'enjeu". Cette expression, les Milanais ne doivent pas la connaître. Quatre minutes après le coup d'envoi, Nocérino donne l'avantage à ses coéquipiers (4e, 1-0). Dans cette rencontre, Cagliari pensait sûrement pouvoir profiter des espaces que les Rossoneri allaient laisser pour inscrire un but. Les joueurs de Daniele Ballardini ont donc dû revoir leur plan dès la cinquième minute et furent obligés de prendre le jeu à leur compte. Ce schéma semble convenir aux joueurs de l'AC Milan, qui laissent la possession aux locaux et se contentent d'envoyer des longs ballons plus ou moins jouables sur Ibrahimovic. A vrai dire, c'est un peu près tout pour ces 45 premières minutes, où les deux gardiens n'ont pas eu à s'employer. Mexès et Taiwo titulaires à Milan La seconde période sera un peu plus animée, avec une équipe de Cagliari qui pousse pour essayer de revenir au score. Forcément, cela laisse des espaces à la triplette offensive composée d'Ibrahimovic, Robinho et Boateng. Le Brésilien a d'ailleurs en premier l'occasion de mettre son équipe définitivement à l'abri, mais pêche par excès d'individualisme (57e). Dans la foulée, son compère suédois parvient à transpercer la défense des Rossoblu et à inscrire le but de la délivrance (61e, 2-0). Le score en restera là, dans un match quelque peu lénifiant. Pour les amateurs de football français, cette rencontre était l'occasion de revoir Philippe Mexès et Taye Taiwo. Si l'international français a été serein tout au long du match, son coéquipier nigérian est à créditer d'une prestation plus que moyenne. Mauvais dans ses contrôles, l'ancien Marseillais a eu l'air de paniquer à chaque fois que le ballon arrivé dans sa zone. Il lui faudrait probablement plus de temps de jeu pour reprendre ses repères.