Milan sans forcer

  • A
  • A
Milan sans forcer
Partagez sur :

FOOTBALL: L'AC Milan n'a pas eu à forcer son talent pour venir à bout du Genoa ce mercredi dans le cadre de la 18e journée de Serie A.

L'AC Milan n'a pas fait de détail ce mercredi en étrillant le Genoa (5-2) dans le cadre de la 18e journée de Serie A. Les Milanais restent de sérieux prétendants à la victoire finale pour l'Inter Milan.Si les Milanais avaient évolué en Jaune et Vert, tout le monde n'y aurait vu que du feu ! Face au Genoa, les Rossenori ont livré un petit récital (5-2) qui leur permet de revenir à huit points de l'Inter Milan, à l'issue de cette 18e journée de Serie A, avec un match de plus à disputer que leur rival, qui s'est imposé dans l'après–midi sur la pelouse du Chievo Vérone (0-1). En l'absence de Pato, blessé, ce sont les Italiens Ambrosini et Borriello qui se sont joints à Ronaldinho pour donner une touche brésilienne à cet AC Milan des beaux jours, qui retrouvait pour l'occasion David Beckham. De nouveau prêté par les Los Angeles Galaxy, l'Anglais débutait face au Genoa sa nouvelle pige italienne. Il sortira sous les applaudissements de San Siro.Dès les premières minutes, l'ancien Mancunien se signale en délivrant un centre pour Borriello qui fait briller Amelia en déviant le ballon du talon (4e). Mais le véritable impulseur du jeu milanais dans ce match se nomme Massimo Ambrosini. Joueur sous-côté de l'effectif lombard, le capitaine rossonero obtient un penalty, consécutif à un crochet de Biava. Ronaldinho s'élance, mais son tir trop mou est capté sans problème par Amelia (13e). Mais, comme depuis plusieurs semaines, le Brésilien est en jambes. Il le prouve juste après en effectuant un slalom ballon au pied dans la surface génoise, sans réussite (16e). Les Milanais se font surprendre par un but de Sculli, qui reprend victorieusement un centre de Palacio au second poteau (0-1, 24e). Mais Ambrosini, encore lui, obtient un nouveau penalty en laissant malicieusement trainer sa jambe devant Amelia, sorti à sa rencontre. Ronaldinho prend à nouveau ses responsabilités, et trompe le gardien génois, en force et de l'autre côté (1-1, 30e). Cette égalisation donne des ailes aux hommes d'Ancelotti. Ambrosini tente des roulettes au milieu de terrain et Gattuso des sombreros ! On croit rêver... Sur un long coup franc de Pirlo, remisé par Nesta, Ambrosini est à la retombée du ballon et déclenche une volée puissante. Amelia repousse d'une parade réflexe, mais Thiago Silva a bien suivi (2-1, 36e). Et Beckham dans tout ça ? Un match de reprise sérieux et appliqué de la part de l'Anglais, émaillé de deux frappes non cadrées (15e, 32e). Borriello y va de son doubléDès le retour des vestiaires, l'AC Milan repart sur les mêmes bases et enfonce le clou au bout d'à peine trois minutes de jeu. Au terme d'une belle action collective, Antonini glisse à Borriello, qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (3-1, 48e). Le score étant pratiquement acquis, il ne reste plus aux Milanais qu'à régaler le stade Giuseppe-Meazza. Par Ronaldinho d'abord, avec son habituel elastico (*). Puis par Borriello, qui reprend acrobatiquement un long ballon d'Antonini, qui file dans le petit filet d'Amelia (4-1, 60e). Auteur de son sixième but de la saison, l'attaquant italien reçoit une ovation méritée des spectateurs au moment de sa sortie... Son remplaçant, Huntelaar, s'essaye-même à une reprise de volée en pleine course, qui part malheureusement dans les tribunes. L'attaquant néerlandais trouvera finalement le chemin des filets sur le troisième penalty de la soirée accordé aux Milanais, pour une cravate sur Ronaldinho (5-1, 74e). En grand seigneur, c'est Beckham qui a laissé le ballon à Huntelaar, pour que celui-ci gonfle un petit peu son capital buts, porté à trois réalisations... Autre recrue à effectuer ses débuts, le Hondurien Suazo, tout juste débarqué de l'Inter Milan, inscrit lui son premier but sous les couleurs des Grifoni, d'une frappe puissante du pied gauche (5-2, 82e). L'une des rares occasions du Genoa, avec une frappe de Criscito qui frôle la transversale (70e), ce qui montre à quel point l'AC Milan était supérieur mercredi soir. En inscrivant cinq buts pour la première fois de la saison, les Milanais ont débuté l'année 2010 de la meilleure des manières. En habit de gala...*Double contact extérieur-intérieur