Milan presque titré

  • A
  • A
Milan presque titré
Partagez sur :

Vainqueur de Bologne (1-0) dimanche dans le cadre de la 35e journée de Serie A grâce à un unique but de Mathieu Flamini, l'AC Milan s'est un peu plus rapproché d'un titre de champion d'Italie qui lui tend plus que jamais les bras. A désormais trois journées du terme de la saison, les Rossoneri disposent de 8 points d'avance sur leur dauphin, le voisin de l'Inter.

Vainqueur de Bologne (1-0) dimanche dans le cadre de la 35e journée de Serie A grâce à un unique but de Mathieu Flamini, l'AC Milan s'est un peu plus rapproché d'un titre de champion d'Italie qui lui tend plus que jamais les bras. A désormais trois journées du terme de la saison, les Rossoneri disposent de 8 points d'avance sur leur dauphin, le voisin de l'Inter. La disette de l'AC Milan touche à sa fin. Privé de Scudetto depuis 2004, le club lombard devrait renouer avec le titre de champion d'Italie au soir de la 38e et dernière journée de Serie A, le 22 mai prochain. Un triomphe annoncé alors que les troupes de Massimiliano Allegri disposent désormais de huit longueurs d'avance sur leur dauphin, le voisin et rival honni, l'Inter Milan, après avoir facilement dominé Bologne (1-0), dimanche dans un San Siro en fête. Un matelas pour le moins confortable à trois levées d'une saison qui marquera, à moins d'une improbable catastrophe, le retour au premier plan du club présidé par Silvio Berlusconi. Un président du Conseil italien qui a vu de ses propres yeux ses protégés franchir un nouveau pas vers la gloire domestique en signant leur 23e victoire de la saison. Un succès qui s'est dessiné très tôt pour des Rossoneri qui trouvent la faille en ouverture face aux Rossoblu grâce au deuxième but de la saison inscrit par Mathieu Flamini. Titulaire dans l'entrejeu aux côtés de Seedorf, Ambrosini et Boateng, le milieu de terrain tricolore, bien servi par Robinho, élimine Mudingayi d'un grand pont avant d'enchaîner avec un tir du droit. Si le dernier rempart bolonais, Viviano, repousse, l'ancien Marseillais a bien suivi et pousse le ballon dans le but vide (1-0, 7e). Milan a pris les commandes et ne les lâchera plus dans une rencontre à sens unique, amplement dominée par des Lombards souverains, quoiqu'en dise le tableau d'affichage. Si ce dernier ne connaît pas d'évolution, cela n'empêche pas les locaux de dominer de la tête et des épaules et de multiplier les assauts sur la cage adverse. Cassano, titulaire en l'absence d'Ibrahimovic, toujours suspendu, perd son duel avec Viviano (17e) avant que Boateng n'envoie le ballon au-dessus du cadre de la tête sur un centre de Robinho à la conclusion d'une action initiée par Seedorf (37e). Avant le repos, les Milanais poussent encore et Flamini passe tout près d'un doublé, Viviano repoussant sa frappe à ras de terre (45e). 18e Scudetto en vue pour l'AC Milan Au retour des vestiaires, les visiteurs, modestes 12e au classement, continuent de subir la loi de Rossoneri toujours maladroits dans le dernier geste, à l'image de Robinho qui bute à son tour sur Viviano (60e). Incapable de faire le break, l'AC Milan joue même à se faire peur dans une fin de rencontre qui voit Bologne disposer de quelques cartouches, Nesta intervenant pour contrer in extremis Ekdal (68e), quelques minutes avant que le cadre ne se dérobe sur un coup de crâne de Gimenez (76e). Britos connaît le même sort à la réception d'un corner de Della Rocca (80e), joueur qui quittera prématurément l'aire de jeu pour un vilain tacle sur Ambrosini (82e), laissant l'AC Milan s'imposer en supériorité numérique. Voilà les partenaires de Mario Yepes sur la voie royale pour glaner un 18e Scudetto qui pourrait être acté dès la semaine prochaine sur la pelouse de l'AS Roma. Si la Louve venait à opposer une trop grande résistance à la formation lombarde, cette dernière pourrait attendre la réception de Cagliari pour officialiser son titre, dans deux semaines. Histoire de communier avec son public et de célébrer en grande pompe un événement que les tifosi milanais attendent depuis sept longues années...