Milan-Juve, choc éternel

  • A
  • A
Milan-Juve, choc éternel
Partagez sur :

Aucune équipe ne se détache vraiment en tête de la Serie A en ce début de saison, ce dont vont essayer de profiter l'AC Milan et la Juventus Turin, qui s'affrontent dans un grand classique du football italien, samedi à San Siro. Si les Milanais ont encore mieux rebondi que les Bianconeri après un début de saison difficile, ces derniers ont l'occasion de frapper un grand coup.

Aucune équipe ne se détache vraiment en tête de la Serie A en ce début de saison, ce dont vont essayer de profiter l'AC Milan et la Juventus Turin, qui s'affrontent dans un grand classique du football italien, samedi à San Siro. Si les Milanais ont encore mieux rebondi que les Bianconeri après un début de saison difficile, ces derniers ont l'occasion de frapper un grand coup. Un Milan-Juve reste un choc. Forcément. Même si les Turinois ont sacrément perdu de leur lustre depuis la sombre affaire du Calciopoli et leur relégation administrative en Serie B en 2006, pendant que les Rossoneri abandonnaient la suprématie de la ville - et du pays par la même occasion - à l'Inter, ce classique parmi les classiques du football italien est peut-être la confrontation la plus prometteuse entre les deux formations depuis le scandale. Après un début de saison timide, l'AC Milan est en pleine bourre, nanti de quatre victoires d'affilée en Serie A qui lui ont permis lundi, suite à son succès à Naples (2-1), de grimper au deuxième rang devant l'Inter. De son quatuor offensif de feu, seul Ronaldinho devrait manquer à l'appel, encore légèrement touché à la cuisse. Même si l'atmosphère ne sera pas hostile comme elle pourrait l'être à l'Olimpico, Ibrahimovic retrouvera lui à San Siro un de ses anciens clubs, qu'il avait quitté pour l'Inter au moment de la descente en Serie B. A ses côtés, les deux Brésiliens Pato et Robinho semblent avoir trouvé la bonne carburation, le dernier nommé venant d'inscrire son deuxième but en deux matches à Naples. Le 179e pour Del Piero ? Un peu plus loin au classement, la Juve espère aussi profiter de l'occasion pour passer un cap : tristes septièmes la saison dernière, les Bianconeri reviendraient à deux points du Milan en cas de succès. Après un départ encore plus poussif que son adversaire, avec seulement quatre points pris sur les quatre premières journées, les hommes de Del Neri ont augmenté la cadence. Invaincus depuis quatre rencontres, les Turinois peuvent compter sur un Alessandro Del Piero toujours vert, lui qui a inscrit il y a deux semaines face à Lecce son 178e but en Serie A pour son club de toujours, égalant ainsi le record historique de Giampiero Boniperti. Le 179e ne saurait attendre et l'inscrire sur la pelouse du Milan n'en aurait que plus de saveur. Désormais solide défensivement avant tout, la Juve n'a plus encaissé le moindre but depuis trois matches, avec un bon 0-0 face à l'Inter notamment. A l'inverse des Turinois, les Milanais n'ont eux toujours pas connu la saveur d'un énorme choc depuis le début de la saison, hormis peut-être chez la Lazio (1-1 lors de la 4e journée). En confirmant leur retour en forme, les Lombards calmeraient quelque peu les ardeurs des Piémontais, qui vont officiellement réclamer la restitution des deux titres nationaux de 2005 et 2006, selon la volonté du président Andrea Agnelli qui s'est exprimé à ce sujet en ouverture de l'assemblée des actionnaires du club. Mais un grand club se juge avant tout sur le terrain. Celui de San Siro, par exemple.