Milan, droit devant

  • A
  • A
Milan, droit devant
Partagez sur :

Battu par Tottenham (0-1) mardi en Ligue des Champions, l'AC Milan, leader de la Serie A, s'est ressaisi en championnat. Vainqueurs du Chievo Vérone (2-1) ce dimanche, les Rossoneri, dirigés depuis maintenant 25 ans par Silvio Berlusconi, conservent cinq points d'avance sur le rival interiste. Naples, tombeur de Catane (1-0) en clôture, reste au contact.

Battu par Tottenham (0-1) mardi en Ligue des Champions, l'AC Milan s'est ressaisi en championnat. Vainqueurs du Chievo Vérone (2-1) ce dimanche, les Rossoneri, dirigés depuis maintenant 25 ans par Silvio Berlusconi, conservent cinq points sur le rival interiste en tête de la Serie A. Naples, provisoirement troisième à six points, tentera de réduite l'écart ce soir en accueillant Catane, dix-septième. 20 février 1986: Silvio Berlusconi, adulé par certains, détesté par d'autres, rachetait le Milan AC. Vingt-cinq ans plus tard, le club italien est devenu l'un des plus populaires du monde. Mais surtout l'un des plus titrés. Vainqueur notamment de sept Scudetto, de cinq Ligue des Champions, de cinq Supercoupes d'Europe et trois Coupes intercontinentales, les Rossoneri ont bassement fêté cette date anniversaire, dimanche, sur le terrain du Chievo Verone. Arborant pour l'occasion un maillot blanc collector, signé de l'incontournable président, les Milanais se sont imposés (1-2), sans véritablement le mériter. A défaut d'être incisif et créatif, le club lombard, solide leader, a donc acquis l'essentiel et conserve ses cinq points d'avance sur le voisin interiste, revenu dans la course après une première moitié de saison difficile. S'appuyant une nouvelle fois sur leurs individualités, les hommes de Massimiliano Allegri, semble-t-il émoussés par le huitième de finale de la Ligue des Champions, perdu mardi face à Tottenham (0-1), se sont contentés du minimum syndical. Sur un but entaché d'une main, Robinho a ouvert le score (25e) avant que Gelson Fernandes, bien servi par Kévin Constant, conspué par son propre public pendant une partie de la rencontre, égalise (61e). Pato (82e), entré en cours de jeu à la place de la recrue hivernale Cassano, a finalement délivré les siens, sur un nouvel exploit individuel. Les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic, critiqué pour son inefficacité et ses performances bas de gamme lors des rencontres européennes, recevront Naples, vainqueur de Catane (1-0) en clôture, lors de la prochaine journée, pour un duel qui s'annonce décisif dans la course au titre. La Roma s'écroule, la Juventus rechute Plongée dans une situation inquiétante après sa défaite face à l'Inter Milan (5-3), l'AS Roma a longtemps cru avoir retrouvé le chemin de la victoire ce week-end. Défaits au Stadio Olimpico par le Chaktior Donetsk (2-3) en huitième de finale aller de la Ligue des Champions, les coéquipiers de Jérémy Ménez, qualifié de « diamant » par le staff romain, se sont littéralement écroulés sur le terrain du Genoa (4-3). Alors que Philippe Mexès, signant son premier but de la saison en championnat, a ouvert la marque dès la 6e minute, avant que Nicolas Burdisso (16e) et l'inévitable Francesco Totti (51e) ne s'illustrent à leur tour, les joueurs de la capitale ont ensuite plié à quatre reprises sous les assauts du Genoa, concédant ainsi leur quatrième défaite d'affilée. Désormais huitièmes (39 points), les Romains, dont l'entraîneur, Claudio Ranieri a posé sa démission dans la soirée, voient le spectre de la crise se rapprocher au fil des matches. Invaincue depuis quatre matches, la Lazio a de son côté profité des contre-performances de ses poursuivants, pour consolider sa quatrième place, grâce à une victoire minimale contre Bari (1-0), lanterne rouge du championnat. Battue par Lecce (2-0), la Juventus, victime de son irrégularité, poursuit quant à elle sa saison en demi-teinte. Sixième à huit points du podium, la Vieille Dame, privée de Buffon, expulsé dès la 12e minute de jeu, a raté l'occasion de se rapprocher des place européennes. Retombé dans ses travers après deux victoires consécutives, l'équipe du Piémont offre la bonne opération de la journée à Lecce, désormais à quatre points du premier relégable, Brescia.