Miami vise le record

  • A
  • A
Miami vise le record
Partagez sur :

Si Dallas a vu sa série victorieuse s'interrompre, les Mavs s'oubliant face aux Bucks (99-103), Miami ne faiblit pas. Le Heat a en effet décroché un neuvième succès consécutif par au moins 10 points d'écart. Vainqueurs face aux Hornets (96-84) avec notamment 32 points de Dwyane Wade, les Floridiens pourraient ainsi égaler un record NBA en cas de passe de dix ce mercredi face aux Cavs. Nouveau succès, également, pour les Bulls.

Si Dallas a vu sa série victorieuse s'interrompre, les Mavs s'oubliant face aux Bucks (99-103), Miami ne faiblit pas. Le Heat a en effet décroché un neuvième succès consécutif par au moins 10 points d'écart. Vainqueurs face aux Hornets (96-84) avec notamment 32 points de Dwyane Wade, les Floridiens pourraient ainsi égaler un record NBA en cas de passe de dix ce mercredi face aux Cavs. Nouveau succès, également, pour les Bulls. LE MATCH : HEAT-HORNETS (96-84) On n'arrête plus le Heat ! Oubliée, la mauvaise passe traversée fin novembre avec notamment quatre défaites en cinq matches. Depuis, les Floridiens en sont à neuf victoires consécutives, Miami en profitant pour pointer à la deuxième place de la Conférence Est. Surtout, le Heat et ses Tres Amigos impressionnent. A tel point que Miami pourrait bien inscrire son nom dans les manuels d'histoire de la NBA ce mercredi. En cas de récidive, mercredi, à l'occasion de la réception des Cavaliers, les hommes d'Erik Spoelstra égaleraient en effet les Rockets 2007-08, les Nets 2003-04 et les Nets 1946-47 avec dix victoires par au moins dix points d'avance. Ce lundi, les Hornets ont pourtant longtemps résisté, pointant ainsi encore à un petit point de leurs hôtes dans les dernières minutes du troisième quart. Mais c'était sans compter sur une dernière ligne droite à sens unique au cours de laquelle la défense du Heat a offert une véritable démonstration en limitant Chris Paul et consorts à neuf maigres points en 15 minutes. De quoi sceller une neuvième victoire consécutive et confirmer leur spectaculaire redressement. La Nouvelle-Orléans peut d'ailleurs en témoigner puisque les Hornets avaient profité des errements initiaux du Heat pour s'offrir le scalp des Tres Amigos début novembre. "Ils sont désormais bien en place et ont appris à jouer les uns avec les autres. Ils s'amusent ensemble, partagent la balle et sont soudés en défense. Ce n'est plus la même équipe", expliquaient ainsi après coup David West, l'un des rares Hornets à son avantage avec 26 points et 12 rebonds. Car à l'instar du Heat, les Hornets sont également méconnaissables. Après avoir ouvert la saison avec 11 victoires en 12 matches, les partenaires de Chris Paul en sont désormais à neuf défaites sur les 12 dernières rencontres, La Nouvelle-Orléans s'étant montrée incapable de passer la barre des 100 points depuis la mi-novembre. Ainsi, aurait-il fallu bien plus que les 9 points-6 rebonds d'Emeka Okafor ou les 11 points à 3 sur 10 aux tirs de "CP3" pour rivaliser jusqu'au bout avec les Floridiens. Car côté Heat, le Big Three local a fait le travail. LeBron James n'a certes pas affolé les compteurs avec 20 points à 6 sur 16 aux tirs, mais Dwyane Wade a été efficace pour deux en signant 32 points à 8 sur 13 et Chris Bosh a confirmé ses bonnes dispositions du moment en compilant 23 points et 11 rebonds. Suffisant pour faire oublier la discrétion de leurs coéquipiers, Carlos Arroyo suivant ainsi avec 7 points... LES FRANÇAIS DE LA NUIT Soirée terne pour le camp tricolore en NBA. Des quatre Français sur le pont ce lundi, aucun n'a en effet eu de quoi terminer la soirée avec le sourire. La victoire a bien été au rendez-vous pour les Bulls, Chicago enchaînant ainsi face aux Pacers un sixième succès consécutif, mais Joakim Noah n'a pas brillé. Au contraire, alors que les hommes de Tom Thibodeau l'emportaient 92-73 avec notamment 22 points-18 rebonds de son partenaire Carlos Boozer, l'intérieur bleu se montrait, lui, plus discret avec 12 points à 5 sur 7 aux tirs, 5 rebonds et 3 contres. C'est toujours mieux qu'un Nicolas Batum en détresse avec ses Blazers. Non seulement Portland a enchaîné une deuxième déconvenue en deux jours, mais le Français a également été réduit à la portion congrue. En visite à Memphis, les Blazers se sont en effet inclinés 86-73 et l'ancien Manceau n'a fait que passer avec neuf minutes de jeu et une ligne de statistiques restée vierge si ce ne sont deux tirs manqués... Enfin, à Dallas, ni Ian Mahinmi, ni Alexis Ajinça n'ont eu voix au chapitre face à Milwaukee et les deux compères tricolores ont cette fois assisté du banc à une défaite des leurs, les Bucks venant l'emporter 99-103 dans le Texas. LA STAT Fin de série pour Dallas. Après 12 victoires consécutives, les Mavericks ont lâché face à des Bucks pourtant guère à leur aise depuis le début de saison. Une défaite d'autant plus surprenante que les Texans ont compté jusqu'à 20 points d'avance dès le deuxième acte. Mais si samedi, les Mavs l'avaient finalement emporté face au Jazz après avoir gâché un avantage de 25 unités, les hommes de Rick Carlisle ont cette fois cafouillé dans la dernière ligne droite, y encaissant notamment un 14-0 rédhibitoire. La faute à une défense devenue trop laxiste au retour des vestiaires. Dirk Nowitzki a pourtant inscrit 30 points à 12 sur 24 aux tirs, l'Allemand manquant néanmoins le panier de l'égalisation dans les dernières secondes, et Jason Kidd flirté avec le triple-double en compilant 11 points, 10 passes et 7 rebonds. Mais côté Bucks, Andrew Bogut a, lui, rendu 21 points et 14 rebonds et Brandon Jennings 23 points et 10 passes.