Miami force 3 !

  • A
  • A
Miami force 3 !
Partagez sur :

Prolongation fatale pour Boston. Passés au travers de leur fin de match - Paul Pierce manquant notamment le panier de la gagne à la sirène du quatrième quart, les Celtics sont désormais au bord de l'élimination. Vainqueur 98-90 après une nouvelle démonstration de son Big Three, le Heat mène en effet 3-1 avant de retrouver les Celtics en Floride pour le match 5 de leur demi-finale de Conférence...

Prolongation fatale pour Boston. Passés au travers de leur fin de match - Paul Pierce manquant notamment le panier de la gagne à la sirène du quatrième quart, les Celtics sont désormais au bord de l'élimination. Vainqueur 98-90 après une nouvelle démonstration de son Big Three, le Heat mène en effet 3-1 avant de retrouver les Celtics en Floride pour le match 5 de leur demi-finale de Conférence... Miami et Boston ne sont pas pour rien les deux pires équipes de la Ligue dans les ultimes secondes des matches au couteau. Celtics et Heat en ont donné une nouvelle démonstration ce lundi, à l'occasion de la quatrième manche de leur demi-finale de Conférence. A 86-86 et vingt secondes à jouer, les stars des deux équipes avaient en effet l'occasion d'entretenir leur légende d'un panier décisif. Las, cancre ultime en la matière avec un horrible 1 sur 19 aux tirs dans les dix dernières secondes des matches décidés par moins d'une possession depuis le début de la saison, Miami en était cette fois quitte pour une perte de balle malvenue signée LeBron James. Heureusement pour les Floridiens, les troupes de Doc Rivers confirmaient dans la foulée leurs difficultés dans l'exercice puisqu'après avoir laissé égrener l'horloge, Paul Pierce prenait le tir de la gagne et le ratait. Les deux équipes en étaient quittes pour une prolongation... Et hélas pour la franchise du Massachussetts, les Celtics venaient finalement de laisser passer leur chance. Les cinq minutes de rab ont en effet été à sens unique, la défense floridienne prenant cette fois définitivement le pas sur l'attaque des champions 2008. Ou leur maladresse. Jusque là seul Celtics, peu ou prou, à pouvoir efficacement épauler Paul Pierce, meilleur marqueur des siens avec 27 points à 10 sur 20 aux tirs, Delonte West se déchirait à son tour. Au pire moment, avec trois échecs aux tirs plus une perte de balle. C'en était fini des espoirs d'égalisation du Boston Garden. Des espoirs également envolés dans la faillite de Kevin Garnett. Car les matches se suivent mais ne se ressemblent pas pour l'ancien MVP: dominateur comme rarement lors du match 4, KG compilant alors 28 points et 18 rebonds, l'intérieur vétéran a cette fois touché le fond en rendant un 1 sur 10 aux tirs forcément coupable. Dès lors, il aurait fallu bien plus que les 17 points à 5 sur 12 de Ray Allen ou les 10 points-5 passes d'un Rajon Rondo finalement apte malgré son coude déboîté il y a deux jours. Ou tout du moins, un petit peu plus... 83 points pour le Big Three Car en face, le Big Three floridien a été égal à lui-même. C'est-à-dire insatiable. Aussi, merci à Joel Anthony et Mike Bibby, 4 points chacun, pour avoir fait le nombre ou à James Jones et Mario Chalmers pour la figuration. Car pour le reste il y avait les Heatles, auteurs, à eux trois, de 83 des 98 points et de 36 des 45 rebonds floridiens. Avec évidemment une mention spéciale pour l'inévitable LeBron James. S'il a certes manqué l'occasion d'en finir dès le temps réglementaire en laissant donc filer l'ultime possession du Heat, King James a bien été royal. Non seulement pour ses 35 points et 14 rebonds, mais également pour son tir primé à deux minutes de la fin alors que les Celtics tentaient une échappée après deux trois points à la suite de West et Allen ou ce panier d'équilibriste à l'attaque de la prolongation.. Et cette fois, les Celtics allaient en effet rester sans réponse. Si Paul Pierce avait encore su répondre au layup de... LeBron James inscrit à 40 secondes de la fin du temps réglementaire, Boston manquait quatre tirs à la suite et le triumvirat floridien ne laissait pas passer l'occasion. Après James, Chris Bosh, par ailleurs auteur de 20 points et 12 rebonds, enchaînait ainsi par un layup et Dwyane Wade, 28 points et 9 rebonds au compteur, par un tir à mi-distance: le Big Three était donc plus fort que le Big Four et Miami peut désormais espérer finir le travail dès mercredi, les deux équipes faisant en effet leur retour en Floride à l'occasion du match 5...