Mexès a craqué

  • A
  • A
Mexès a craqué
@ Reuters
Partagez sur :

SERIE A - Furieux après son expulsion mercredi, le Français a été suspendu trois matches.

SERIE A - Furieux après son expulsion mercredi, le Français a été suspendu trois matches. Sale soirée pour Philippe Mexès. En plus de la défaite de l'AS Roma mercredi à Brescia (1-2) lors de la 4e journée de Serie A, le défenseur français a été expulsé peu après l'heure de jeu avant de s'en prendre violemment au corps arbitral. Fou de rage d'avoir écopé d'un carton rouge sévère au vu des ralentis, conséquence d'une faute qui a provoqué un penalty, l'ancien Auxerrois a été retenu par ses coéquipiers pour éviter que la situation ne dérape. Mais en quittant quasiment en pleurs la pelouse du stade Mario-Rigamonti, il s'en est pris au quatrième arbitre et a donné un violent coup de pied dans une caméra sous les yeux médusés de son entraîneur Claudio Ranieri. A l'image de son équipe, actuellement 18e du classement, Philippe Mexès traverse une période difficile. A côté de ses pompes sur le terrain, au point d'être très critiqué dans la presse transalpine ces derniers temps, l'international tricolore éprouve les plus grandes difficultés à garder ses nerfs, au point même de se montrer agressif envers ses partenaires. Ce dernier incident à Brescia le privera d'ores et déjà du sommet contre l'Inter Milan samedi au Stadio Olimpico, mais la commission de discipline du championnat italien a décidé ce jeudi de le suspendre pour trois matches. Coup dur quand on sait qu'il avait retrouvé une place de titulaire dans l'axe de la défense romaine après la blessure du Brésilien Juan. Philippe Mèxes n'est pas seulement un sujet de préoccupation dans la capitale italienne. Laurent Blanc, le sélectionneur de l'équipe de France, doit lui aussi se faire du souci. Les Bleus vont disputer dans un peu plus de deux semaines leurs deux prochains matches de qualification pour l'Euro 2012 (le 9 octobre contre la Roumanie au Stade de France et contre le Luxembourg le 12 à Metz). Blanc avait installé le Romain en défense centrale depuis sa prise de pouvoir. Les prestations désastreuses de Mexès pourraient donc l'obliger à modifier sa charnière en conséquence. A 28 ans, l'ancien Auxerrois bénéficiait pourtant d'une seconde chance de faire ses preuves en Bleu. Mais il vient peut-être de se tirer une balle dans le pied...