Metz se contente d'un nul

  • A
  • A
Metz se contente d'un nul
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 2 - Metz et Nantes n'ont pu se départager (0-0) en clôture de la 28e journée.

LIGUE 2 - Metz et Nantes n'ont pu se départager (0-0) en clôture de la 28e journée. Metz-Nantes. L'affiche pouvait promettre un affrontement entre deux candidats potentiels à la promotion parmi l'élite en début de saison. Pourtant à l'heure de la phase retour, seul le club lorrain, actuel troisième de Ligue 2, a tenu ses objectifs, Nantes pointant seulement à la 13e place du classement avant de se déplacer au Stade Saint-Symphorien, lundi, en clôture de la 28e journée. Un écart de niveau qui ne s'est pas véritablement retrouvé dans le jeu sur la pelouse messine. Le visage grimaçant d'Yvon Pouliquen, au terme de la première période, en disait long sur la qualité de la prestation de ses joueurs en début de match. Sans ambition dans le jeu, les Messins ne parviennent pas à prendre le pouls de la rencontre face à des Nantais volontaires mais guère plus convaincants dans la construction de leurs offensives. Les Canaris, vainqueurs face à Tours (2-1) lors de la précédente journée, tirent finalement leur épingle du jeu juste avant la pause. Bekamenga, servi par Darcheville, engage l'offensive mais manque le cadre (33e). A sa suite, Abdoun, pourtant seul face à Marichez, joue de la même maladresse (36e). Dix dernières minutes animées Dominés sur le plan physique en première période, les Grenats musclent leurs interventions dans les duels au retour des vestiaires. Pourtant, malgré le changement tactique opéré par Yvon Pouliquen, et le passage à une ligne de trois joueurs en attaque, le jeu lorrain n'a rien pour enthousiasmer le public de St-Symphorien. Si la course en solitaire d'Omotoyossi (31e), finalement taclé sans ménagement par Pierre, attire quelque peu l'attention, le spectacle repart rapidement dans une certaine léthargie. Une fois encore, Nantes s'accommode plus aisément du faux rythme de cette fin de rencontre. Sous l'action de la paire Abdoun-Darbion, Bekamenga se retrouve en bonne position dans la surface de réparation messine sans parvenir à conclure(76e). Manquée, l'offensive a toutefois le mérite de réveiller les deux formations. A la tête de Fréchaut, déviée sur sa ligne par Kamenar, le portier nantais (82e), répond la reprise à bout portant de Djordjevic déviée par Marichez (83e). Le dernier mot revient finalement à Omotoyossi, dangereux face au but nantais mais toujours pas buteur (90e). Et comme à l'aller (2-2), Metz et Nantes se quittent sur un match nul mais cette fois sans le moindre but (0-0). Si les Messins conservent leur troisième place au classement (46 points), ils ont manqué là l'occasion de réléguer un peu plus loin leurs concurrents directs dans la course au podium. Avec chacun 41 points au compteur, Laval (4e), Angers (5e) et Nîmes (6e) restent en embuscade. De son côté, Nantes remonte au 12e rang.