Metz en reconstruction

  • A
  • A
Metz en reconstruction
@ Max PPP
Partagez sur :

LIGUE 2 - Le FC Metz, scotché en Ligue 2, entend retrouver l'élite. Mais sans se précipiter.

LIGUE 2 - Le FC Metz, scotché en Ligue 2, entend retrouver l'élite. Mais sans se précipiter. Depuis sa relégation en Ligue 2 en 2008, Metz fait partie des candidats déclarés pour retrouver l'élite. Mais les Messins ont raté le coche lors des deux dernières saisons, terminant cinquièmes en 2009 et quatrièmes en 2010. Gros calibre de l'antichambre de la Ligue 1, le club lorrain semble pourtant avoir revu ses ambitions à la baisse pour l'exercice 2010-11. La faute aux départs de joueurs importants, pas forcément compensés, et surtout en raison d'un effectif qui manque cruellement d'expérience pour les joutes serrées de Ligue 2. C'est donc sans repère que le FC Metz s'avance vers la nouvelle saison. Dominique Bijotat, le nouvel entraîneur qui a pris la place laissée vacante par Joël Muller, ne semble même pas y croire. "On ne peut pas viser la Ligue 1. On ne peut imaginer une seule seconde qu'en remplaçant huit ou neuf joueurs d'expérience, qui n'ont pas réussi à monter en Ligue 1, par des jeunes qui n'ont connu que la CFA, on puisse le faire. Il y a des vérités dans le foot qu'on ne peut pas bafouer", lance-t-il dans les colonnes de l'hebdomadaire lorrain La Semaine. Pascal Johansen, Romain Rocchi, Matheus Vivian, Vincent Bessat et Julien Cardy ont tous quitté le club à l'intersaison. Au rayon des arrivées, seuls trois joueurs ont pour le moment "gonflé" l'effectif: Ludovic Guerriero en provenance d'Ajaccio, Olivier Cassan de Rodez et Romain Brégerie, de retour après un prêt à Châteauroux. L'ancien Bordelais, interrogé par le mensuel So Foot, mesure lui aussi la difficulté de la tâche qui attend son équipe: "Cette année, ça va être compliqué. Il y a beaucoup d'équipes qui ont la possibilité de monter. Après, jouer la montée et monter, c'est différent." Brégerie: "Se fixer des objectifs au fur et à mesure" Un discours emprunt de réalisme mais qui ne dévoile rien des objectifs messins cette saison. "De toute façon, aucune équipe n'est capable de savoir avant la saison ce que ça va donner pour elle. Il y a trop de facteurs qui rentrent en jeu. Nous, pour l'instant on ne se connaît pas trop donc on ne vise pas d'objectifs. On va juste essayer d'être bons et de gagner, de bien débuter. Après, on fixera nos objectifs au fur et à mesure de la saison, en fonction de nos résultats aussi", explique Brégerie, qui devrait se voir confier le brassard de capitaine. La reprise approche à grands pas avec, dès vendredi lors de la première journée, la réception du promu Evian-Thonon-Gaillard au stade Saint-Symphorien. Une rencontre inaugurale à laquelle ne participera pas Sylvain Wiltord. Arrivé en tant que joker la saison dernière, l'ancien Bordelais de 36 ans avait évoqué avant le Mondial 2010 son envie de poursuivre l'aventure avec Metz. Mais pour l'instant, il n'y a rien de concret. "Pour savoir s'il va rester ou s'il va partir, il faut demander à Canal Plus, ils doivent en savoir plus que moi !", ironise Romain Brégerie.