Metz doit se reprendre

  • A
  • A
Metz doit se reprendre
Partagez sur :

Le FC Metz a connu l'année dernière une saison catastrophique. Englués dans les profondeurs du classement, les Messins ont su s'extirper de la zone rouge au meilleur moment pour s'assurer de rester en Ligue 2 en 2011-2012. Les Grenats auront ainsi de nombreux ajustements à faire pour vivre une saison sereine à un classement plus proche du statut d'un club qui a passé plus de 56 saisons dans l'élite.

Le FC Metz a connu l'année dernière une saison catastrophique. Englués dans les profondeurs du classement, les Messins ont su s'extirper de la zone rouge au meilleur moment pour s'assurer de rester en Ligue 2 en 2011-12. Les Grenats auront ainsi de nombreux ajustements à faire cette saison pour vivre sereinement avec un classement plus proche du statut d'un club qui a passé plus de 56 saisons dans l'élite. LA SAISON DERNIERE Cinquième en 2009 et quatrième en 2010, le FC Metz flirtait ces dernières années avec une remontée dans l'élite qu'il a quittée en 2008. Mais la saison dernière ne s'est pas inscrite dans la lignée de ces bons résultats, et ne fut pas à la hauteur des attentes du club, qui a passé 21 journées en position de relégable. Avant-derniers à mi saison, les Messins ont payé le prix fort d'un début de saison désastreux, mais ont su redresser la barre en deuxième partie de championnat pour sauver leur peau in extremis lors de la 37e journée. Un duel épique remporté 3-0 face à Nîmes devant la meilleure affluence de Ligue 2 de l'année (plus de 25.000 spectateurs) a permis aux Messins de lâcher un gros "ouf" de soulagement, et de terminer dix-septièmes, seulement un point devant Vannes relégué en National. LE RECRUTEMENT Le club misera sur la jeunesse issue du centre de formation pour le prochain exercice et s'appuiera notamment sur une génération de joueurs vainqueurs de la Coupe Gambardella 2010 tels Gaëtan Bussman, Anthony M'Fa et Yeni N'Gbakoto. Mais il a également recruté quelques joueurs expérimentés pour encadrer ces jeunes talents. Le solide défenseur central Bruce Abdoulaye venant de Clermont s'est engagé cet été avec les Grenats, et a été imité par un duo savoyard formé de Pierre Bouby et Omar Pouye qui ont tous deux connu la montée en Ligue 1 avec Evian-Thonon-Gaillard en mai dernier. Révélation de la saison passée pour les Messins, Mathieu Duhamel pose définitivement ses valises au FC Metz après avoir été prêté par Troyes la saison dernière pour la deuxième partie de championnat. LE JOUEUR A SUIVRE Peu en verve à Troyes en début de saison 2010-11, l'attaquant Mathieu Duhamel a été prêté à Metz lors du mercato hivernal, et a finalement été un grand artisan de la réussite de la mission maintien des Grenats. Avec 9 réalisations en 20 matches, le Normand a instantanément convaincu supporters et dirigeants messins qui lui ont fait signer cet été un contrat de trois ans. Pourra-t-il maintenir son niveau de jeu en 2011-12 ? Une solide préparation estivale laisse augurer une nouvelle bonne saison pour l'avant-centre qui a retrouvé le chemin des filets et confiance en lui en Moselle. L'ENTRAINEUR En tant que joueur, Dominique Bijotat a été champion olympique 1984, champion de France 1982 et vainqueur de la Coupe de France avec Monaco en 1985. Son palmarès ne suscite aucune crainte et son expérience ne peut qu'être bénéfique au groupe. Mais en tant qu'entraîneur, de nombreuses interrogations se soulèvent quant à sa capacité à obtenir des résultats. Le bilan du technicien messin est extrêmement faible, n'ayant jamais obtenu un résultat supérieur à une 15e place en championnat que ce soit avec Ajaccio ou Sochaux en Ligue 1, ou avec Châteauroux et Metz en Ligue 2. Une solide fin de saison avec quatre victoires, deux nuls et une seule défaite pour obtenir le maintien a sans doute permis à Dominique Bijotat d'être reconduit à son poste pour 2011-12, mais le champion olympique devra toutefois renverser radicalement la vapeur pour espérer pouvoir conduire Metz à un niveau compétitif. L'OBJECTIF "Il n'a pas vraiment d'objectif", déclare Stéphane Borbiconi. Metz s'apprête à vivre une nouvelle année dans le flou, sans trop vraiment savoir à quoi s'attendre, après avoir frôlé la relégation en National toute la saison 2010-11. Mais une première partie de tableau reste accessible, et semblerait satisfaire l'équipe et les dirigeants: "Il faut être réalistes (...) une première partie de tableau serait un bon résultat, poursuit le défenseur messin. Le petit confort d'un matelas de cinq ou six points, de se dire "on regarde vers le haut, si on gagne on est bien, si on perd on n'a rien à craindre", c'est un luxe qu'on doit aller chercher." LE PRONOSTIC DE LA REDAC Une saison aux avant-postes de Ligue 2 passera forcément par un solide début d'exercice, qui fut désolant la saison passée. Les Messins avaient complètement raté leur entame, et se sont rapidement mis hors-jeu dans la bataille pour la montée. Quelques victoires engrangées en début de championnat pourraient permettre aux joueurs de trouver confiance en eux et d'éventuellement passer la saison en première partie de tableau. Néanmoins, la claque reçue lors du dernier match amical face à Sedan (5-0), et la cruelle défaite 5-4 (après avoir mené 4-1, ndlr) en Coupe de la Ligue face au Havre vendredi dernier, ne laisse pas présager un avenir serein pour les Grenats. Le jeune effectif messin n'a pas l'étiquette d'une machine à gagner, et une saison dans le ventre mou du classement paraît être une issue plus probable pour les hommes de Dominique Bijotat.