Messi, sacré avant l'heure

  • A
  • A
Messi, sacré avant l'heure
@ REUTERS
Partagez sur :

 La presse a déjà sacré l’attaquant argentin, lauréat du trophée en 2009 et 2010.

Un seul chiffre à la Une de la presse espagnole mercredi matin, le 3. Trois comme le nombre de buts marqués par Lionel Messi mardi soir en Ligue des champions contre les Tchèques du Vicktoria Plzen (4-0). Et trois comme le nombre de Ballons d’Or que pourrait détenir l’attaquant du Barça s’il remportait le prochain trophée, le 9 janvier prochain. Messi a-t-il tué le suspense ?

"Aucun concurrent crédible"

Très critiquée pour un léger passage à vide la semaine dernière, la "puce" des Blaugrana s’est très vite repris en inscrivant deux triplés coup sur coup. En championnat contre Majorque samedi (5-0), l’Argentin y est allé de son petit hat-trick. Puis a réussi un deuxième coup du chapeau mardi en Ligue des champions. Avec ses nouveaux buts, Messi a franchi la barre des 200 buts inscrits avec son club. 

Alors forcément, la presse est unanime mercredi matin. Marca voit en "Super Messi" le seul "candidat crédible pour le prochain Ballon d’or". Et son journaliste, Pablo Polo, joint par Europe1.fr, d’expliquer : "tous les indices sont réunis pour qu’il se succède à lui-même. Même Cristiano Ronaldo avec ses 40 buts la saison passée en Liga ne peut représenter une menace suffisante". 

Pas de polémique cette année 

Messi-2
L’année dernière, une polémique était née après le deuxième sacre de l’attaquant du Barça. Lionel Messi avait été préféré à ses coéquipiers Andrés Iniesta et Xavi qui venait pourtant de remporter la Coupe du monde avec l’Espagne. "Xavi le méritait l’année dernière", pense Pablo Polo. "Mais cette année, la donne est vraiment différente. Personne en Espagne ne voit comment ce trophée pourrait lui échapper". 

De l’autre côté de la frontière, les avis sont tous aussi unanimes.  C’est à celui qui décrochera le meilleur titre sur l’attaquant barcelonais. "Messi continue d’écrire sa légende" pour France Football, "Messi et le reste du monde", résume le quotidien suisse, le Matin. Guy Roux, consultant Europe 1, ne peut qu’abonder dans le même sens : "c’est le seul capable de réaliser autant d’exploits. Sur l’ensemble de l’année, il est tout simplement le meilleur". Pour le suspense, on repassera.

>>> Elisez le Ballon d'Or 2011