Messi, Messi !

  • A
  • A
Messi, Messi !
Partagez sur :

Plutôt discret lors des deux clasicos précédents, le meilleur joueur du monde est sorti de sa boîte à l'occasion de la demi-finale aller de la Ligue des champions, remportée par le Barça sur un doublé de son Argentin (2-0). Déjà excellent avant son ouverture du score, Messi a parachevé son oeuvre d'un deuxième but d'anthologie. La marque des grands, des très grands même.

Plutôt discret lors des deux clasicos précédents, le meilleur joueur du monde est sorti de sa boîte à l'occasion de la demi-finale aller de la Ligue des champions, remportée par le Barça sur un doublé de son Argentin (2-0). Déjà excellent avant son ouverture du score, Messi a parachevé son oeuvre d'un deuxième but d'anthologie. La marque des grands, des très grands même. Lionel MESSI: 9,5 Un double Ballon d'Or doit profiter de ce genre de matches pour écrire sa légende. L'Argentin n'a pas manqué l'occasion. Avec son doublé, et surtout son deuxième but ahurissant, Messi a marqué à la fois l'histoire de la Ligue des champions et des clasicos. Plus nerveux qu'à son habitude, sûrement pour mieux répondre à l'énorme intensité, le meilleur joueur du monde a prouvé que sa technique peut servir à tout contourner. Il a aussi confirmé qu'il était un des plus grands de tous les temps. ------------------------------ Victor VALDES: 6 Vigilant du début à la fin, presque parfait dans ses relances au pied si ce n'est un léger raté au coeur de la seconde période. Un peu hésitant sur une frappe flottante de Ronaldo juste avant la pause, mais il a parfaitement fait le travail au final. Il n'a plus rien eu à faire après l'expulsion de Pepe. Aucune erreur, donc du très bon boulot. Daniel ALVES: 5 Pas très haut quand les deux équipes étaient encore à égalité numérique, il a semblé pâtir dans un premier temps des consignes visiblement plus défensives de Guardiola envers ses latéraux. Averti à la 44e, il joue bien le coup pour provoquer l'expulsion de Pepe, même s'il n'en rajoute pas non plus exagérément au vu du geste du Madrilène. Gerard PIQUE: 6,5 Solide et placé, il a été devancé une fois dans les airs par Pepe mais a réalisé un match presque parfait à part ça. Il se gêne avec Puyol en début de seconde période, ce qui a donné une occasion de but à Ronaldo. A part ça, il a réussi un match très sobre, confirmant sa place parmi les meilleurs défenseurs de la planète en ne commettant pas la moindre erreur dans ses relances. Javier MASCHERANO: 5,5 Un peu mis sous pression par Marcelo sur une action en première période, il se rattrape bien dans la minute en repoussant un centre chaud. Il ne s'est pas privé d'insulter Xabi Alonso et est intervenu en retard sur Pepe à la 57e, sans vraiment se calmer ensuite. Mais cet esprit, certes limite, était nécessaire au Barça dans ce match-là. Carles PUYOL: 8 Volontaire d'entrée de jeu, il ne s'est pas privé d'aller discuter plus ou moins gentiment avec l'arbitre. De bons repères pour son retour à gauche, où il a montré beaucoup de hargne comme à son habitude, et notamment en début de seconde période. Le poteau de corner qu'il arrache dans sa course à la 80e en est le meilleur symbole. Sergio BUSQUETS: 6 Dans le rythme, il a clairement simulé une agression de Marcelo en première période. Précieux à la récupération quand le Barça a commencé à flancher, mais un peu moins précis que les autres dans le jeu court aux abords de la surface. Il a pris beaucoup de coups, à l'image de ce tampon d'Adebayor à la 83e. Ce qui n'était pas inutile dans un match de cette trempe. XAVI: 6,5 La première frappe cadrée du match est à mettre à son actif, puis la première occasion franche à la 25e et encore un tir à la 29e. Toujours dans le sens du jeu dès qu'il a pu avoir le ballon à 30 mètres du but de Casillas, à l'image de ce une-deux avec Messi avorté de justesse par la défense madrilène à la 81e. Le métronome de l'entrejeu n'a pas flanché. Seydou KEITA: 5 Plutôt déterminé dans ses dribbles, il a aussi fait des appels vers l'avant. Un peu excité au moment de rentrer au vestiaire, mais au moins, il avait du jus. Toutefois, il s'est un peu emmêlé les pinceaux à certaines reprises, à cause justement d'un excès d'envie. En l'absence d'Iniesta, il n'a pas du tout eu la même influence mais son activité lui a permis de tenir largement le choc face à un Real dépassé. PEDRO: 5,5 Quelques difficultés, pas trop dans le rythme par rapport à Messi et Villa. A l'image de Busquets, il a cherché à amadouer l'arbitre en première période. Il a été clairement le moins bon dans le match du trio MVP, à l'image de sa reprise manquée à bout portant après l'occasion de Villa à la 68e. Remplacé à la 71e par Ibrahim AFELLAY, décisif avec son centre sur le but de Messi. David VILLA: 7,5 Une frappe juste à côté en début de match (11e) et beaucoup de percussion. Encore une occasion à la 68e, cette fois annihilée par Casillas. Enormément de courses et un ballet magistral sur le côté gauche en fin de match. S'il n'a pas marqué, à nouveau, l'ancien attaquant de Valence a déboussolé l'arrière-garde du Real. Remplacé à la 90e par Sergi ROBERTO.