Messi, l'instinct du tueur

  • A
  • A
Messi, l'instinct du tueur
@ Reuters
Partagez sur :

LIGA - Maître technicien, Lionel Messi est également un buteur d'exception.

LIGA - Maître technicien, Lionel Messi est également un buteur d'exception. Dimanche soir, face à Valence (3-0), Lionel Messi a marqué ses 20e, 21e et 22e but de la saison en Liga. En 23 matches. Ce triplé, inscrit en moins d'une demi-heure, est la démonstration ultime qu'au-delà de sa technique exceptionnelle, le Ballon d'Or 2009 est doté d'un incroyable sens du but. Acte 1 : opportunisme et vitesse d'exécution Après un coup franc rapidement joué par Sergio Busquets, le ballon parvient à Xavi, qui, après avoir fait un tour sur lui-même, transmet à Messi. L'Argentin part en percussion à l'orée de la surface. Le milieu de terrain valencian Ever Banega dévie le cuir dans le sens de la course de Messi. Loin d'être désarçonné par cette déviation, Messi efface Angel Dealbert d'un crochet de l'extérieur du pied gauche. Le défenseur central valencian est dans le vent, le Ballon d'Or France Football se retrouve seul face à Sanchez Cesar. Alors que l'on pouvait s'attendre à un tir croisé côté opposé, Messi choisit le premier poteau. Sanchez Cesar, resté sur ses appuis, est battu par la frappe légèrement enveloppée de l'Argentin. 1-0. Acte 2 : contrôle et application Xavi transmet latéralement le ballon à Iniesta qui talonne pour Thierry Henry. L'international tricolore stoppe sa course pour effectuer une longue transversale en direction de Messi. Pablo Hernandez est lobé, l'espace s'ouvre pour l'Argentin qui effectue contrôle du plat du pied gauche en se projetant tout de suite vers l'avant. Il fonce vers la surface de réparation, Dealbert, sur le reculoir, ne monte pas au contact. Messi en profite, repique légèrement vers le centre et adresse, cette fois, une frappe croisée parfaitement brossée qui passe entre Dealbert et Banega et va mourir dans le petit filet de Cesar, une nouvelle fois impuissant. À ce moment-là, Valence joue à dix et le Barça du duo Henry-Messi a su profiter à plein du moindre espace. 2-0 Acte 3 : sens de la profondeur et lucidité Moins de deux minutes après le deuxième but, Banega ne parvient pas à contrôler une passe latérale à 25 mètres de ses buts. Iniesta récupère et transmet immédiatement le ballon à Henry, qui enchaîne contrôle poitrine et passe en profondeur pour Messi, qui a tout de suite senti le coup. Il prend de vitesse le pauvre Dealbert et enchaîne deux touches de balle du gauche pour s'amener le ballon. Cesar, sorti à la rencontre de Messi, ne se couche pas et choisit de rester sur ses appuis. L'Argentin n'a que quelques dixièmes de seconde pour se décider. Il frappe alors plein centre, un petit piqué du droit qui surprend Cesar, qui ne peut que frôler le ballon. Après avoir marqué à deux reprises du gauche, au premier puis au deuxième poteau, Messi conclut son chef-d'oeuvre du droit et en plein centre. Le maître à jouer est aussi un maître à marquer. 3-0. Baissez le rideau.