Messi écoeure encore CR7

  • A
  • A
Messi écoeure encore CR7
Partagez sur :

Le choc entre l'Argentine et le Portugal a tenu toutes ses promesses, mercredi à Genève, où l'Albiceleste a pris le meilleur sur la Selecçao(2-1). Un match amical de haute volée durant lequel Lionel Messi a brillé, le crack barcelonais signant une passe décisive avant d'offrir la victoire aux siens sur penalty. L'égalisation d'un Ronaldo en jambes n'aura pas suffi.

Le choc entre l'Argentine et le Portugal a tenu toutes ses promesses, mercredi à Genève, où l'Albiceleste a pris le meilleur sur la Selecçao(2-1). Un match amical de haute volée durant lequel Lionel Messi a brillé, le crack barcelonais signant une passe décisive avant d'offrir la victoire aux siens sur penalty. L'égalisation d'un Ronaldo en jambes n'aura pas suffi. Parmi les nombreuses rencontres amicales du jour, celle opposant l'Argentine au Portugal ne pouvait que retenir l'attention de l'amateur de football. D'une part, les deux derniers bourreaux de l'Espagne championne du monde s'affrontaient sur la pelouse du Stade de Genève, l'Albiceleste ayant corrigé la Roja (4-1) en septembre dernier à Buenos Aires, deux mois avant que la Selecçao ne fasse de même (4-0) à Lisbonne. D'autre part, cette affiche offrait un nouveau duel à distance entre les deux meilleurs joueurs de la planète, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, tous deux titularisés par leur sélectionneur respectif, Sergio Batista et Paulo Bento. Du spectacle était donc attendu en terre helvète. Et les 30 000 privilégiés venus voir les exploits des deux astres de la Liga en auront eu pour leur argent, le Barcelonais et le Madrilène ne manquant pas d'éclabousser la rencontre de leur talent. Le crack blaugrana est le premier à s'illustrer et, après une tête puissante à quelques centimètres du cadre (7e), Messi repique dans l'axe avant de délivrer une passe décisive pour Di Maria, qui devance la sortie d'Eduardo pour ouvrir le score (1-0, 14e). Le n°10 de l'Albiceleste est ensuite proche de trouver le chemin des filets mais le portier lusitanien repousse sa tentative (18e). Le dernier mot pour Leo Bousculés en entame, les Portugais se réveillent progressivement et l'inévitable Cristiano Ronaldo, discret lors des premières minutes, se charge de ramener les siens à hauteur des doubles champions du monde. Sur un centre de Moutinho, Almeida voit sa tête contrée par Zanetti mais CR7 a bien suivi et fusille Romero à bout portant pour égaliser (1-1, 21e). Dans la foulée, le capitaine portugais est à deux doigts de s'offrir le doublé mais, après s'être débarrassé de Mascherano, un autre Barcelonais, Milito, contre sa tentative lointaine (23e). Disponible et virevoltant, Ronaldo n'inquiètera plus l'arrière-garde argentine jusqu'à sa sortie, à l'heure de jeu. Messi, lui, disputera l'intégralité de la rencontre, au grand dam de son entraîneur en Catalogne, Pep Guardiola. Et marquera cette septième confrontation contre Ronaldo, la première sur la scène internationale, de son emprunte. Alors que le score de parité apparaît comme une issue logique pour deux équipes qui ont touché la barre, l'une par l'intermédiaire d'Almeida (49e), l'autre grâce à Pastore (80e), "la Pulga" enfile finalement son costume de "sauveur" en transformant un penalty accordé suite à une faute de Coentrao sur Martinez en toute fin de match (90e). Comme face au Brésil (1-0) en novembre, Messi offre la victoire aux siens dans les dernières secondes et tend à démontrer sa capacité grandissante à briller aussi bien sous le maillot barcelonais que sous celui de l'Albiceleste. De bon augure dans l'optique de la Copa América, programmé en juillet prochain... en Argentine.