Mercedes: Schumi en option ?

  • A
  • A
Mercedes: Schumi en option ?
Partagez sur :

Michael Schumacher roulera-t-il toujours pour Mercedes l'an prochain ? Norbert Haug et l'agent du pilote l'affirment, alors que Ross Brawn a jeté un pavé dans la mare à Valence en laissant entendre que la saison 2012 n'était pas encore assurée pour le Kaiser. Pas question en revanche de laisser filer Nico Rosberg pour le team allemand.

Michael Schumacher roulera-t-il toujours pour Mercedes l'an prochain ? Norbert Haug et l'agent du pilote l'affirment, alors que Ross Brawn a jeté un pavé dans la mare à Valence en laissant entendre que la saison 2012 n'était pas encore assurée pour le Kaiser. Pas question en revanche de laisser filer Nico Rosberg pour le team allemand. "Une mauvaise interprétation." C'est ainsi que Sabine Kehm s'efforce d'éteindre la polémique née ce week-end d'une simple allusion de Ross Brawn. A l'occasion du Grand Prix d'Europe, à Valence, le directeur du team Mercedes a laissé entendre que Michael Schumacher n'était pas revenu à la F1 pour trois ans en 2010, mais pour deux saisons plus une optionnelle. Une maladresse plus ou moins volontaire qui, couplée à la piètre performance de l'Allemand, 17e en Espagne et responsable d'un accrochage avec Vitaly Petrov, n'a pas manqué de relancer les rumeurs d'un nouveau départ anticipé du Baron rouge. "Le contrat de Michael pour 2012 est sécurisé ; il a bien un contrat de trois ans", insiste ce mardi la manager de l'ancien septuple champion du monde auprès de l'agence DPA. Sondé de son côté par l'agence SID, Norbert Haug, le vice-président de Mercedes-Benz Motorsport, confirme: "Michael lui-même le dit: son contrat est valable pour trois ans et il a bien l'intention de l'honorer. Nous ne voulons pas perdre de temps avec ce genre de considérations." Selon la presse germanique pourtant, Mercedes ne serait pas contre l'idée de libérer Michael Schumacher de ses obligations contractuelles, au profit pourquoi pas d'un Paul Di Resta choyé par le constructeur allemand via l'écurie Force India. Pas question en revanche de se passer des services d'un Nico Rosberg qui à Valence a montré de nouveaux signes d'agacement et de frustration. "Je suis certain que c'est frustrant pour lui et c'est un pilote grandement capable de gagner des courses. C'est donc à nous de lui prouver que nous savons ce que nous faisons, et que nous allons y arriver", dixit Ross Brawn sur le site officiel de la F1. Et l'intéressé de poursuivre: "Nous avons foi en lui et j'espère qu'il a foi en nous, c'est sur cette base qu'il nous faut travailler. J'espère qu'il va rester sur notre bateau parce que notre bateau va aller de l'avant!" Norbert Haug veut également croire en de meilleurs lendemains, réfutant le prétexte du budget pour justifier la quatrième place actuelle de Mercedes dans la hiérarchie mondiale: "On ne peut se cacher derrière cette explication, car je ne crois pas qu'il s'agisse d'un facteur limitant. Il est clair que nous ne possédons pas le plus gros budget, mais il y en a assez. Alors c'est à nous de faire le travail." Avec Schumacher ?